02 avril 2006

Embrouilles

Hier soir, un visiteur du site, autrichien, m'adresse une interview qu'il vient de réaliser de Michael Parks. C'était lui qui m'avait appris l'existence de ce pipier. Il en profite aussi pour me signaler que je dois avoir les oreilles qui sifflent : sur un forum allemand, on m'accuse de plagiat.
Accusation excessive, mais non dénuée de fondement.
Pour chaque pipier, je présente une galerie de photos de ses pipes. Ces photos, je les prends généralement sur son propre site, ou sur le site commercial qui le distribue, et je mets en haut de page un lien en conséquence.
La question se pose autrement si j'emprunte une ou deux, ou trois photos seulement, sur un site non commercial.
Et c'est là que j'ai tort : lorsque j'ai créé le site, je l'ai fait en trois semaines, dix heures par jour, parce que je voulais absolument l'ouvrir un 18 novembre, jour anniversaire de l'ouverture du groupe au public. A ce moment-là, si la question m'a effleuré, j'y ai renoncé par manque de temps.
J'ai simplement signalé que les photos illustrant les pages étaient récupérées sur d'autres sites, et qu'en cas de contestation, je les retirerais sans soucis.
Depuis, je dois avouer que je n'y ai plus pensé : lorsque je vois une photo de pipe, je m'intéresse plus à l'objet et à son créateur qu'au photographe.
Mais voilà que des membres de ce forum, et pas des moindres, s'indignent de la chose.
Dans le fond, ils ont raison.
Dans la forme moins, puisqu'ils parlent même de m'envoyer un avocat.
Ce qui me semble un peu excessif, vu l'état de ma fortune personnelle. Pourquoi, quand je passe devant ma banque, baissent-ils la grille ?
Je contacte donc aussitôt un des photographes en question, qui n'est autre que le webmaistre du site, et du forum affilié.
Je reçois une réponse ce matin : ce monsieur n'a pas envie de discuter, et puisque je lui ai dit que j'étais à sa disposition, il me demande d'ajouter son copyright sur les photos. Ce que je fais aussitôt, et que je lui confirme.
Finalement, je retrouve le fil de discussion : un ou deux membres semblent parler de moi gentiment, et prennent ma défense. Et Erwin Van Hove se fend d'un message qui fait chaud au coeur. Il rappelle à l'un des plaignants que lorsque celui-ci a utilisé des photos envoyées par Erwin pour son site, il n'a pas songé à lui demander s'il fallait des autorisations.
Je prends la plume à mon tour, et écris ceci, en espérant que la traduction en anglais sera lisible :
(pardon, du coup, il y aura des redites)

Je m'appelle Guillaume Laffly. Je suis le webmaster du site Fumeursdepipe.
Pardon tout d'abord de vous écrire en mauvais anglais. Mais mon allemand est pire encore.
J'ai été prévenu hier soir, par un membre de votre forum, des reproches qui m'étaient adressés. A juste titre. Je comprends tout à fait qu'un photographe, qui prend soin de faire les meilleurs photos possibles, soit mécontent de les retrouver sur un autre site, sans que son nom soit mentionné.
C'est une grande erreur de ma part.
Permettez-moi de me présenter. Je fume la pipe depuis pas mal d'années maintenant. C'est tardivement que j'ai découvert internet. Le choix de tabacs proposés. Le nombre de pipiers inconnus en France. Et les nombreux forums en langue anglaise, et allemande.
Je réalise qu'aucun forum n'est disponible en langue française. J'en crée un, le premier en français, et j'ai la chance de voir de nombreux passionnées, des pipiers, et quelques connaisseurs, s'inscrire.
Deux ans plus tard, beaucoup de discussions. Beaucoup d'avis. Beaucoup de découvertes. Et de nombreuses questions, posées souvent.
Je décide donc de créer un site, pour regrouper les informations.
Ce site, je l'ai fait dans un court délai : trois semaines.
Au départ, près de 90 pipiers sont présentés. Je sais que ce qui intéresse les gens, ce sont tous ces artisans que nous ne connaissons pas en France.
Pour chaque pipier, on peut trouver : une photo de lui, un texte résumant sa carrière, une galerie de photos de ses pipes, et un lien. Ce lien va soit vers son site, soit vers le site commercial à qui j'ai emprunté des photos.
Je ne m'en cache pas, je ne l'avoue pas : mais j'essaie, puisque je prends des photos sur un site, d'amener le visiteur sur le site en question. En espérant que quelqu'un plus favorisé que moi pourra s'en acheter.
Des photographes, membres de ce forum, sont surpris, avec raison, de voir qu'ils ne sont pas cités.
Au départ, c'était, je l'ai dit, une question de temps.
Ensuite, je dois avouer que je n'y ai pas pensé. Bêtement. Je me suis plus intéressé aux pipiers qu'aux photographes.
Un peu comme l'un de vos membres, qui utilise dans son profil un dessin de Jacques Faizant. Dois-je avertir les héritiers de ce dessinateur ?
Il me semblait que le but des photographes était le même que le mien : faire connaître et apprécier des pipiers dont nous admirons le travail.
Je suis déjà mal vu en France par certains, parce que je préfère les artisans aux industriels de Saint-Claude.
Et voilà qu'en Allemagne, on parle de m'envoyer des avocats.
Comme le dit Erwin, je préfèrerais n'avoir sur mon site que des photos de mes pipes. Cette question sera réglée dès que j'aurai gagné au loto.
Ce site ne me rapporte pas d'argent. C'est plutôt l'inverse. Par contre, je suis heureux et fier de pouvoir dire qu'il en a fait gagner, un peu, à des pipiers.
Sans attendre, aussitôt prévenu, j'ai contacté Willi Albrecht. Je lui ait dit que je restais à sa disposition, quelle que soit sa décision. La réponse m'est parvenue ce matin.
Je me lève tard. Je travaille le soir. Mais une heure plus tard, ce qu'il m'avait demandé était fait. Je l'ai confirmé à monsieur Albrecht.
Si, au vu des copyrights, des visiteurs curieux son amenés à se rendre sur le site Pfeife-Tabak, j'en serai ravi.
C'est aussi simple que cela. Il semble que d'autres photographes soient dans la même situation. Je reste à leur disposition. Qu'ils désirent que leur nom soit mentionné, ou que je supprime ces documents.
Mea culpa.
Bonne Pipe
Guillaume
Voilà, on verra bien ce que ça donnera.

6 commentaires:

David a dit…

C'est très bien ce que tu as fait, Guillaume. Je pense que tu as agi avec tact et intelligence, en parfait gentleman. Ce qui est dommage c'est que cette discussion ait débuté sans ta présence. Heureusement que la personne avec qui tu es en contact t'as prévenu, ainsi tu as pu calmer les choses à temps.

Si tu as besoin d'un coup de main pour rajouter des copyright sur des photos, je pourrai t'aider. N'hésites pas, je sais que le traitement d'images peut être long et fastidieux.

Amicalement
David

Anonyme a dit…

Faux cul, malhonnête et incompétent.

Pierre B. a dit…

Il n'y a que ceux qui ne font rien qui ne se trompent jamais...
Donc le message de l'ane Honyme précédent ne peut émaner que de quelqu'un qui n'a jamais rien fait... de bon?
Tellement facile de se cacher...

FdP a dit…

Le style c'est l'homme :-)

Olivier a dit…

Ta réaction t'honore Guillaume.

J'espère que tout cela se réglera vite et bien.

Amitiés,
Olivier

pipephil a dit…

Bonjour Guillaume
Le copyright est un concept qui n'a pas de sens juridique en France. On l'ignore souvent.
Nous avons bien sur une legislation sur les droits d'auteurs mais qui differe sensiblement du droit anglosaxon. Un exemple : en France les droits moraux sur une oeuvre sont inalienables, on ne peut donc pas les vendre, on les garde toujours. Mais au States on peut même vendre cela.
Exercer ses droits moraux c'est par exemple interdire a l'acquereur d'un tableau de le suspendre aux toilettes. Il a acheté l'oeuvre mais il ne peut pas en faire tout ce qu'il veut.

Bon, c'etait un point d'info, et cela ne te fait pas avancer beaucoup. Mais je tenais a signaler ce point important dans notre exeption culturelle.

En ce qui me concerne, je continue essentiellement a fouiller les poubelles du web (ebay)pour en retirer ce que les autres jettent. On y trouve un matériel iconographique important, ephemere et le recuperer ce n'est pas seulement sauver ce qui allait de toute façon passer aux oubliettes, mais cela s'apelle aussi de la "rudologie"
Pipephil
http://pipes.over-blog.com
PS : aujourd'hui j'ai fait une ecxeption, j'ai publier une photo de chez Von Erck.
PPS : toujours pas eu le temps de toucher à la Longchamp ... :-(