23 août 2006

Rolando


Voilà exactement le genre de pipe dont on reconnaît tout de suite l'auteur.
En voyant ça, viennent des mots comme pureté, simplicité, sobriété...
La simplicité même.
Rolando Negoita est passé maître dans l'art de faire des pipes dont on se dit qu'elles doivent être très compliquées à percer.
Même si ça n'en est pas le meilleur exemple, sur celle-ci, on se dit qu'il a du avoir beaucoup de mal à faire un perçage coube qui suive la ligne arrondie qu'il a donné à cette pipe.
Eh bien non, c'est beaucoup simple que ça, le perçage est droit.
Tout simplement.
J'avais déjà une pipe de Rolando, avec une finition dont il est l'auteur, la wallnut.
J'en avais parlé dans ces pages.
Tant qu'à acheter une pipe, autant qu'elle soit représentative de son auteur.
Et bien, voici la deuxième.
Cette pipe, je ne l'ai pas achetée neuve. Mais j'ai eu la chance de pouvoir sauter sur l'occasion. A ce propos, certains tristes sires sont bizarres : quand ils vendent des pipes, c'est parce qu'ils ne sont pas colllectionneurs, c'est, en gros, de la bonté d'âme. Mais quand des gens qu'ils n'aiment vendent les leurs, c'est pour faire des affaires...
La personne qui me l'a vendue, et que je remercie encore ici, n'a pas fait une affaire. Elle aurait pu en avoir plus.
La bonne affaire, c'est moi qui l'ait faite !
Cette pipe, non contente d'être superbe, fume parfaitement, et je suis très content que nous fassions route ensemble.
Mais si vous voulez être épatés, rendez-vous sur le site de Rolando, et là, cliquez sur "Archives"... comme moi, vous n'en reviendrez pas.

1 commentaire:

David a dit…

Elle est très belle, Guillaume. Tu as eu de la chance d'être en fonds à ce moment-là car tu as vraiment fait de belles acquisitions.

Bonne pipe
David, Red Cake + Paolo Becker