05 novembre 2006

André Santini, premier Fumeur de l'année 2006

Tous les ans, la Confrérie des Maîtres-Pipiers de Saint-Claude élit un Fumeur de Pipe de l'année. C'est d'ailleurs le gros de son activité, celle qui devrait faire parler d'elle dans les médias. Sur Google News, hélas, un seul site a repris l'information.

J'ai une grande sympathie pour André Santini, je suis donc heureux de voir un homme d'esprit rejoindre le chef d'orchestre Jean-Claude Malgoire, le cinéaste Bertrand Blier, le réalisateur Jacques Audiard, le juge Jean-Louis Bruguière, et l'académicien Jean Dutourd, bref, toute notre belle jeunesse.

Mais tout de même, André Santini, pour moi, c'est un fumeur de cigares. En me rendant Ici : , je peux lire ses propos : "J’ai été fumeur de pipe avant, il y a longtemps."
Et voilà que sur son blog, il nous donne son discours à la Confrérie : "Vous m’offrez enfin l’occasion, toute pudeur tue, de dire ma passion publique pour la pipe." Il précise : "Certes, j’en fume moins que de cigares, car le problème pour la pipe, c’est le transport ; entre le tabac, le cure-pipe, ça fait beaucoup de monde dans les poches. Et j’ai appris qu’un homme politique qui avait les poches pleines, devenait immédiatement suspect pour les caméras qui, sans cesse, le déshabillent."
vous trouverez l'intégralité du texte Ici, sur son blog.
Texte repris d'ailleurs dans une Interview (?) au Courrier de Saint-Claude. Le texte sous la photo est d'ailleurs drôle sans le vouloir : "Dans notre interview, monsieur André Santini montre qu'il sait manier le verbe" !! Heureusement que nous n'avons pas eu à attendre ladite interview pour nous en apercevoir... !

Bon, voilà monsieur Santini fumeur de pipe. Tant mieux.

Monsieur Santini est également connu pour ses prises de position "pro-tabac", ce qu'il faut saluer, par les temps qui courent. Donc, homme d'esprit, fumeur ouvert et ouvertement fumeur, on a envie de dire, serrez-vous, faisons-lui une place.

Car il parle bien : "On a qu'à faire comme en Espagne, laisser les gens choisir. Le propriétaire du bar ou du tabac affichera ici fumeur ou non fumeur, les gens choisiront, on verra bien."
Bon sens !

Malheureusement, monsieur Santini ajoute : "J'ai accueilli le mondial de la Pipe à Issy-les-Moulineaux, une vraie réussite que j'ai appelé un pipe show." Je me souviens bien qu'il était interdit de fumer dans les locaux de la mairie d'Issy, prêtés pour l'occasion. On m'a d'abord dit que c'était parce que la peinture venait d'être faite, puis on a argué que c'était pour des raisons légales.

Monsieur Santini, faites comme en Espagne ;-)

Quand à être une vraie réussite, je pense que monsieur Santini n'a pas eu les chiffres. Et s'il veut avoir une idée de ce qu'est un vrai pipe-show, c'est avec plaisir que nous lui donnerons quelques adresses.

Et puis, juste une petite demande : monsieur Santini, il y a des pages intitulées Personnalités sur le site Fumeurs de Pipe. Je serais ravi de vous y voir, alors, tant pis pour les poches pleines, sortez plus souvent pipe au bec !

3 commentaires:

Claude a dit…

L'année prochaine, la confrérie consacrera un fumeur de "Gitanes ou de Gauloises". Belle promotion pour la pipe!

Amitiés
Claude

Pipephil a dit…

Bonjour Guillaume
Bel article, sans concessions.
J'en aurais peut être inversé l'argumentaire en commençant par l'enorme contradiction entre l'homme politique d'envergure nationale et le local, pour terminer par le courage et "le verbe" de l'homme tout court.
Car c'est toujours le dernier argument qu porte le plus.
Et il faut, je crois, resserer les rangs.
Ce n'est qu'un homme politique, avec ses compromis, ses contradictions inhérentes à son métier mais qui peut être utile...
J'ai vu ton copain (!) Jerome Savary l'autre soir a la tele. Encore un fumeur de cigare. Mais il a été excellent et il a positionné son discour là où il le fallait : droit au coeur.
Au plaisir de te lire
Pipephil "sur" Pipes bizarres
;-)

Jacques a dit…

Intéressant !

Fallait-il donc risquer de voir le Mondial de la Pipe pris d'assaut par les anti-tabacs qui auraint pris un pied monstre à porter plainte si l'on avait autorisé le public à fumer ?

Pour la prochaine édition, lance donc une cotisation pour que la manifestations puisse se faire dans un lieu privé et non un lieuc public prété aimablement par une collectivité locale !