14 juillet 2006

Espace libre


J'apprends, avec retard, que notre ministre de la Culture, toujours à l'affut d'une bonne idée, pense donner des certificats aux blogueurs. Tous les blogueurs ? non, bien sur, seuls les blogs signés par des journalistes auraient droit à un macaron.
Ce qui revient à dire que les nombreux blogs signés par des particuliers sont sans doute mensongers, à la différence des blogs tenus par les possesseurs de carte de presse...
Ce qui revient à dire que jamais un journaliste ne s'est trompé, que jamais un journaliste n'a menti, n'a truqué, n'a été censuré par sa direction, ou a reçu des ordres pour écrire un article allant dans tel ou tel direction.
Je vois encore un journaliste présentant le journal de 20 heures, dont on sait qu'il a truqué une interview avec Fidel Castro, qu'il n'a jamais rencontré, mais dont on croyait, sur le moment, qu'il l'avait interviewé en direct.
Il continue à passer la bonne parole tous les soirs, sans inquiétudes.
S'il ouvre un blog, il aura le blanc-seing officiel.
Il va de soi que j'attaque un système, pas une profession. Je ne généralise pas, je me méfie simplement des certificats de bonne conduite donné les yeux fermés.
Et d'ailleurs cela tombe bien, d'afficher "non soumis à la censure" : depuis quelques jours les envois de commentaires sont libres à nouveau. Ca manquait de fiel !
Cette image restera affichée en bas du blog dorénavant. Pour plus d'informations, cliquez sur le titre.

3 commentaires:

David a dit…

L'histoire de France nous a appris à nous méfier des monarchies, seigneuries et autres bourgeoiseries. Notre pays prône ce slogan hypocrite : "Liberté, Egalité, Fraternité". Mais qu'est-ce que la liberté ? La liberté de certains d'interdire à d'autres ? La liberté de subir des lois de plus en plus débiles ? Et l'égalité alors, elle me fait bien rire l'égalité. Concept purement utopique humain et impossible à réaliser. Egalité devant quoi, devant la loi ? Allons allons, il suffit de regarder les infos une fois dans la semaine pour se rendre compte que c'est une supercherie. Et alors fraternité, mon frère je te crache dans le dos.
Voilà, c'est beau la démocratie, c'est beau la France et l'Europe.

Et voilà que maintenant, il se créé une autre bourgeoisie : celle des journalistes qui auraient donc plus de crédibilité que n'importe quelle autre personne. Ben ouais, sous prétexte que l'on ne peut pas contrôler tous les contenus sur internet, on y instaure maintenant une hiérarchie basée sur la position sociale, le métier. Ce n'est pas le seul exemple frappant mais c'est celui que j'ai sous le coude à cet instant. Au lieu de la très simple mais efficace loi de la jungle, l'Homme va encore mettre ses pattes pour assister les utilisateurs de cet outils. L'Homme est un assisté qui se croit assistant.

Je ne vous parlerai pas du fonctionnement des anciennes civilisations sumériennes et egyptiennes que j'admire, du temps où la société n'était pas uniquement corruption, du temps où chaque homme avait sa place.

FdP a dit…

Cela dit, on a jamais vu un monarque se mettre en tête de nous empêcher de fumer ;-)

FdP a dit…

Je viens de voir que cette "idée" viendrait d'un procès qu'avait fait Apple à un site. Ce site aurait divulgué l'interface d'un futur programme, et Apple, sachant que cette fuite ne pouvait venir que de l'intérieur, aurait voulu obliger le site à donner le nom de la taupe. La justice américaine s'y est opposé, les personnes animant ce site n'étant pas journalistes...
http://www.generation-nt.com/actualites/16856/apple-computer-multimedia/