20 juillet 2006

Erwin existe, je l'ai rencontré

Voici une pipe d'un artisan pipier photographiée par un artisan pipier.
Devant, une Bertram Safferling.
Derrière, David Enrique, qui ne restera pas caché bien longtemps.
Cette pipe, c'est Erwin qui la vendait. C'est moi qui ai sauté sur l'occasion.
Seulement, une fois n'est pas coutume, je ne l'ai pas reçue par la Poste. C'est Erwin qui me l'a amenée.
Notez tout de même qu'il n'est pas venu uniquement pour ça, mais ça tombait plutôt bien.
Voilà quatre ans maintenant que nous discutons par mail. Il était temps de nous rencontrer. Eh bien, je dois dire que je n'ai pas été déçu.
D'abord c'est un hôte délicieux. Il vous met à l'aise, vous sert des vins épatants, parle d'une voix douce, et sait très bien, comme on dit, briser la glace - ce qui, par ces temps de canicule, est bienvenu.
Ensuite, il vous montre quelques pipes, et comme il admire ceux qui les ont faites, et qu'il en parle bien, vous ne voyez pas le temps passer.
Je regardais les statistiques du site : ces articles sont parmi les pages les plus visitées, ça n'est pas pour rien.
Ah, et puis il fait une très bonne vinaigrette.
Vous allez me dire : où sont les photos ?
Il n'y en a pas.
L'appareil photo est encore dans la poche de ma veste.
Mais voilà, on parle, on parle... et quand je me suis rendu compte de mon oubli, j'étais dehors.
Et les poches pleines, parce qu'en plus je ne suis pas parti les mains vides.
Bon, promis, la prochaine fois, je serai plus sérieux !

3 commentaires:

Anonyme a dit…

Tu as du avoir une petite érection, non ?

Erwin a dit…

Qui te dit que c'était une petite ?Faut pas sousestimer les gens comme ça !

Ch'Greg a dit…

et toi ca te donne une erection tes messages idiots ?