23 octobre 2006

Dunhill

Eh bien ça y est, j'ai sauté le pas. Je fais enfin partie des possesseurs d'une pipe Dunhill. Ca n'est pas facile parce que dès qu'il est question de cette marque, les avis sont très partagés. Les connaisseurs eux-même discutent sur les meilleures périodes de la marque.
Pour être tranquille, celle que j'ai acheté date d'une cinquantaine d'années. Elle est plus âgée que moi, et, je dois l'avouer, bien mieux conservée.
Toujours suivant l'avis des amateurs, j'y fume du latakia.
Je comprends mieux maintenant ceux qui disent que ces tabacs s'y développent mieux qu'ailleurs. Fumer un tabac au latakia dans une Dunhill est effectivement une nouvelle façon de redécouvrir un mélange que l'on connaît.
Tout n'est donc pas que légende ? Ceux qui sont fiers d'avoir une dizaine de Dunhill sous la main ne le font donc pas pour rien ?
Car Dunhill, pour certains, semble cristalliser de vieilles rancoeurs. C'est une marque. on paye la marque. Donc le prix est forcément excessif. Donc c'est snob.
Comme je l'ai souvent signalé, le snobisme est partout. Aussi bien dans les Dunhill que dans les "bruyère véritable".
Maintenant, il faut revenir à ce qui nous intéresse : le goût. Force est de constater que le goût des Dunhill est différent des autres. Comment l'expliquer ? Pas seulement par le choix des ébauchons, par le soin apporté à leur fabrication : ce n'est pas chez Dunhill qu'on trouvera une pipe dont le perçage est fermé par des copeaux oubliés. Oil curing ? Peut-être ? ou aussi le fait que l'on laisse encore reposer la pipe une fois les perçages faits ?
Maintenant est-il si important que cela de savoir ?
Le principal, c'est de fumer, non ? Et de goûter.
Si l'on s'ennuie, on peut lire ce qui est marqué sur cette pipe : 120 F/T, DUNHILL SXELL, XADE XX XXXXAND 0 (raised, underlined), PATENT No 417574/34
Mais on a pas vraiment le temps de s'ennuyer. On fume, en s'étonnant du plaisir qu'on peut prendre à fumer une pipe somme toute classique.
Du coup, j'ai fait une recherche sur le mot Dunhill : incroyable, on trouve de tout. Par exemple, sur le blog d'un monsieur très intelligent, j'ai lu ceci :
Les XXXXXX vendent uniquement dans leurs deux boutiques de St Claude, dans les salons et par correspondance.
Je trouve que leurs pipes sont douces et d'un excellent rapport qualité/prix. S'ils marquaient Dunhill dessus, ils pourraient multiplier le prix par quatre ou cinq. Seraient-elles meilleures pour autant ?
J'ai caché le nom de la marque, mais c'est la suite qui est intéressante. S'ils marquaient Dunhill dessus, ils les vendraient plus cher, mais seraient-elles meilleures ?
Qu'on ne se méprenne pas, certains argueront qu'il est encore question de diminuer la valeur des Dunhill en les comparant à d'autres marques moins connues.
Hors, pas du tout, je ne pense pas : ce monsieur très intelligent veut simplement mettre le doigt sur le fait qu'une pipe qui porte un point blanc n'est pas meilleure à cause de cela. Il a raison. Si je prends une pipe de marque XXX, que je marque Dunhill dessus, cette pipe ne deviendra pas meilleure pour autant.
De même, si je prends une Dunhill, que j'efface la marque, deviendra-t-elle moins bonne ? Deviendra-t-elle aussi bonne qu'une marque XXX ?
Non, bien sur : elle sera toujours meilleure. Et pas à cause de la marque, mais du soin qui y est apporté.
Alors bien sur, la marque XXX peut vendre ses pipes aussi chères que les Dunhill. Elle peut.
Mais elle ne le fait pas : il y a sans doutes de bonnes raisons.
J'ai caché la marque française dont il était question sous les lettres X. Pourquoi ? Mais parce qu'on va encore dire que je prends un grand plaisir à taper sur les marques françaises.
Et là aussi, le blog de ce monsieur m'est d'un grand secours - j'ai bien fait d'y aller, c'est plein de perles.
Il écrit aussi :
On dit tellement de mal des pipes françaises (c'est à la mode de se flageller et de décrédibiliser les produits made in France, plutôt que d'encourager les mutations de l'intérieur...):
Et encore une fois je suis d'accord avec lui : je passe mon temps à encourager les changements de l'intérieur - simplement je crois que pour changer l'intérieur, il faut aussi voir ce qui se passe à l'extérieur... Ca s'appelle ouvrir les yeux.
(quand à décrédibiliser les produits Made in France, bien sur je ne peux le prendre pour moi : c'est me donner une influence que je n'ai pas. je me demande qui est assez fort pour cela, d'ailleurs, si ce n'est les produits en question ?)
Mais bon, il est question de changements de l'intérieur, il y a certainement des histoires qui m'échappent : prise de pouvoir, mainmise, qui peut le dire ? Tant que cela ne sert pas les intérêts de quelques uns, mais de tous, tant mieux, n'est-ce pas ?
Je suis donc heureux de constater que dans la blogosphère pipière française, on appelle nos marques sanclaudiennes à un changement bienvenu, qu'il est souhaité, encouragé même.
J'en connais qui racontent que les pipes Courrieu sont faites à Saint-Claude, ils devraient cesser de décrédibiliser les produits Made in France, et avoir de saines lectures.
Mais revenons à nos Dunhill : il semble donc qu'éprouver du plaisir à les fumer soit faire montre de snobisme : eh bien je ne faillirai pas à ma réputation, je ne le regrette pas !

18 commentaires:

Claude a dit…

Bienvenue dans le club! Très jolie pipe au demeurant. J'espère que tu auras autant de plaisir de la fumer que moi, de les fumer depuis trente ans.
Amitiés

Claude

Anonyme a dit…

Bravo pour ton acquisition.
Juste un point concernant les Dunhill et le Latakia. Je ne suis que moyennement d'accord. Je possede 8 Dunhill (3 pour les Latakia et 5 pour les VA) et elles sont d'une incroyable douceur avec les VA et donnent aux VA une finesse et une subtilité que je ne retrouve pas avec d'autres marques. Donc peut etre que les Dunhill sont excellentes avec les Latakia mais elles le sont aussi avec des VA. Donc , au final une pipe qui rends hommage a tous les types de tabacs c'est peut etre cela une bonne pipe.

Joel

Anonyme a dit…

Bonjour,
la forme 120, ainsi que la LC dont dérive la 120, sont des réussites parfaites de la bent billiard.
Fumer ne doit pas faire oublier d'admirer la beauté de la ligne!
Le choix fut judicieux.
Cordialement,
Pierre

PLC / Horbiger sur ebay

Anonyme a dit…

Je possède une dizaine de Dunhill et je ne suis plus aussi enthousiaste qu’au début deux de mes pipes se sont consumées doucement les autres semblent indestructibles.
Quand je dis doucement consumée, c’est simple chaque fois que je faisais l’entretien du fourneau, celui-ci s’agrandissait un peu.
Lors d’un voyage à Saint-Claude un maître pipier m’a fait remarquer en souriant que le point blanc me coûtait très cher.
Toujours est-il qu’elles ne sont pas toutes parfaites, et que certaines pipes italiennes ou danoises sont égales voir supérieures pour un prix inférieur.
Pour les amateurs du point blanc, la seul marque autorisée à utiliser un point blanc est la marque Vauer (Allemagne) pour la simple raison qu’elle plaçait un point blanc sur les tuyaux de pipe avant Dunhill.

Erwin a dit…

"Pour les amateurs du point blanc, la seul marque autorisée à utiliser un point blanc est la marque Vauer (Allemagne) pour la simple raison qu’elle plaçait un point blanc sur les tuyaux de pipe avant Dunhill."

C'est faux. Vauen a commencé à employer le point blanc en 1911. Ils ont perdu le procès que Dunhill leur a intenté et Vauen ne peut employer son point blanc que sur les pipes vendues en Allemagne même. Pour l'exportation ils sont obligés de mettre un point gris.

Erwin a dit…

Pour faire des "raisonnements" pareils : "Si les Lacroix marquaient Dunhill dessus, ils pourraient multiplier le prix par quatre ou cinq. Seraient-elles meilleures pour autant ?", il faut être soit de mauvais volonté, soit un nain intellectuel. Ou les deux.

Anonyme a dit…

Mon mari souhaite s'acheter une pipe dunhill à Londres, je cherche donc l'adresse pour l'emmener ce week end hors la boutique derrière fortnum ne fait plus les pipes; quelqu'un sait où aller ????

Fumeurs de Pipe a dit…

Madame, il n'est pas facile de répondre à une anonyme ;-) Ne pouvant vous répondre en privé, je ne peux que vous donner ce lien :
http://www.fumeursdepipe.net/bonnesadressesAngleterre.htm
Sans cela, le magasin Dunhill à Paris rue de la Paix cache encore plein de pipes dans ses tiroirs ;-)

Anonyme a dit…

Point de snobisme !!
Les pipes dunhill sont les meilleures avec les Charatan "d'avant" et des James Upshall. Cela tient à leur mode de fabrication. Je possède un cheptel de plus de 6o dunhill que je fume avec délice, surtout les format des groupes 5-6 et 8.
Just british

Anonyme a dit…

Vous pourrez dire ce que vous voulez, des pipes aux prix des Dunhill..c'est du snobisme. Je defie quiconque de reconnaitre une Dunhill d'une autre pipe de bonne facture en fumant les yeux fermés...
Avoir un petit point blanc sur le tuyau revient à montrer son Iphone au voisin afin de montrer que l'on a les moyens, ou mettre son Mont-blanc a la pochette de la veste,rien de plus.
Le vrai plaisir de fumer la pipe n'est pas là...

Fumeurs de Pipe a dit…

Je defie quiconque de reconnaitre une Dunhill d'une autre pipe de bonne facture en fumant les yeux fermés...

Difficile de répondre à un anonyme ... mais ne serait-ce pas pareil pour n'importe quelle pipe ? Pourquoi vouloir à tout prix faire des tests à l'aveugle, dès que l'on parle des Dunhill ?

Le vrai plaisir de fumer la pipe n'est pas là...

Mais chacun trouve son vrai plaisir où il le peut. Dénier aux amateurs de Dunhill le fait d'apprécier ces pipes me semble curieux.

Et pourquoi parler des prix, quand il s'agit d'une Dunhill d'occasion ?

Anonyme a dit…

En tout cas , snobisme ou pas, c'est bien d'avoir publié mon commentaire...ce n'etait pas evident car il se voulait un peu provocateur..expres...CAR JE SUIS SNOB ! la seule chose, c'est que je l'assume ! Je maintiens qu'il y a de l'abus dans tous les objets d'Hyper-Luxe : une pipe doit etre belle, bien finie, comme tout objet de la vie courante dont l'utilisation rejoint l'esthetisme. mais il y a un prix au-dessus duquel la marge est enorme pour le producteur, et n'ajoute plus de valeur ajoutée ( pléonasme..). Le fait de l'acheter en estate n'enleve rien au snobisme, car peu si personne ne le demande, cela ne sera pas dit...La seule valeur ajoutée de tels objet est le fameux effet " regarde comme j'ai les moyens" Demandez a toute personne si elles acheteraient occasion ou pas et en original :un Mont-Blanc sans son capuchon blanc, un Iphone sans sa pomme,une Dunhill sans son point blanc ?... Moi non . Concernant le test a l'aveugle, c'est bel et bien la seule manière de tester cette valeur ajoutée, justement...c'est valable pour le vin, et les pipes! Pour le le vin, les plus grands specialistes se sont fait avoir en donnant le premier prix a des vins californiens en pensant boire un grand Bordeau...Pour autant, il y a en effet un certain prix en dessous il ne faut pas tomber pour avoir un certain niveau de qualité de finition esthetique, et de choix de Bruyere si l'on parle de pipe. Ceci est valable pour tout. Mais après ...ah j'oublais, je m'appelle Daniel, j'ai 50 ans, et je vis en Rhone-Alpes. J'ai aussi les moyen de m'acheter plusieures Dunhill neuves et cash, si vous pensez que mes arguments peuvent cacher cet horrible sentiment qu'est la jalousie ! Ne croyez pas que je n'ai pas d'objet de luxe ; si je les achete, c'est pour me faire plaisir, et afficher un "standing" comme on dit. Je ne me cache pas derriere le fait que c'est incomparable. Je ne saurais faire la difference entre mon Mont-Blanc et un bon Watermann..Je suis donc un snob-honnête. Mais si vous êtes vous mêmes honnêtes dans votre demarche, c'est que cette industrie de luxe est arrivée à vous faire croire ce qu'elle voulait. Steve Jobs etait le meilleur à ce jeu.

Fumeurs de Pipe a dit…

Merci d'avoir pris la peine de vous présenter.
Il me semble que vous concluez un peu vite. Pour tout dire, je ne suis pas d'accord avec vous ;-)
Mes activités ne me permettent pas,actuellement, de vous répondre aussi longuement et complètement que je le voudrais.
Ces tests à l'aveugle ont déjà été évoqués sur mon forum,et ont donné lieu à des articles bien plus complets que ce que je pourrais dire,et dont je vous donnerai les liens.
Bonne Pipe
Guillaume

Fumeurs de Pipe a dit…

Réponse en plusieurs parties, trop longue pour les commentaires :
Tout d'abord, je suis surpris de votre surprise : oui, votre commentaire a été publié, il ne s'agit pas d'un spam, ou des injures habituelles, donc, pas de souci.

Ce qui me gêne, c'est votre façon de prendre la chose, de vous présenter - du bon côté.

Quand vous écrivez :

"CAR JE SUIS SNOB ! la seule chose, c'est que je l'assume !"

vous sous-entendez que les autres, notamment ceux qui apprécient les Dunhill, le sont, eux aussi, mais qu'ils n'ont pas votre courage pour l'assumer.

Vous écrivez ensuite :

"Le fait de l'acheter en estate n'enleve rien au snobisme, car peu si personne ne le demande, cela ne sera pas dit...La seule valeur ajoutée de tels objet est le fameux effet " regarde comme j'ai les moyens"

Merci, vraiment ... je me demande quelle idée vous vous faites de moi ? Et comment vous pouvez porter des jugements sur les gens, sans les connaitre ? Les classer dans telle ou telle catégorie, à votre convenance, sans essayer d'aller voir un peu plus loin ?

Vous vous contredisez : vous semblez penser que si j'ai acheté cette pipe, d'occasion - je précise dans mon billet qu'elle est plus âgée que moi - cela ne compte pas, puisque je ne dis pas qu'elle a été achetée d'occasion (cela me semblait clair,mais j'aurais dû le préciser). Vous ajoutez : si personne ne le demande, cela ne sera pas dit. Vous semblez donc penser que j'ai acheté cette pipe uniquement dans le but d'épater mon boucher, ma concierge, tous gens très sensibles aux marques, et à Dunhill en particulier, mais aussi les lecteurs de ce blog - qui pourtant doivent être quelques uns à avoir en leur possession non pas une, mais plusieurs pipes de cette marque. Vous insinuez que je vais laisser croire que je l'ai achetée neuve, pour en mettre encore plus plein la vue aux pécores que je fréquente. Or, je précise bien : cette pipe est plus âgée que moi. Si vous avez lu d'autres billets de ce blog, vous verrez que la plus grande partie de mes pipes, c'est de l'occasion, et que lorsque j'achète une pipe neuve, je le dis, parce que j'en profite pour parler des relations nouées avec un pipier ou un revendeur. J'en profite, pour ne pas tomber plus bas que cela dans votre esprit, que certaines pipes m'ont coûté plus cher que cette Dunhill ... sans doute parce que,pour moi, acheter une pipe d'une marque qui en a produit de grandes quantités n'est pas pour moi un signe flagrant de snobisme ?

Je pensais, naïvement, qu'acheter une Dunhill n'épaterait personne. Vous m'assurez du contraire. Et je crois, à vous lire, que je pourrais dire tout ce que je veux, vous n'en démordrez pas. Snob je suis, snob je reste,mais snob honteux. Soit.

Pour en revenir aux réactions engendrées à la vue de cette pipe, la plupart des personnes ne connaissent pas la signification du point blanc. Et aucune ne m'a demandé son prix. Il faut croire que je fréquente des gens encore plus snobs que moi ? Ou peutêtre que, snobs honteux eux aussi, ils ont préféré cacher leur envie et leur hargne ? Leurs seules questions : est-elle bonne ? Tu la fumes avec quoi ?

Mais à vous lire, ni moi, ni eux, n'ont rien compris à rien. Vous détenez la vérité : acheter une pipe Dunhill, la fumer, la fumer en extérieur pour que plus de gens voient le point blanc, apprécier le fumage d'une Dunhill, c'est rien que du snobisme ...

Ca n'est pas son point blanc qui m'avait frappé, c'est son sablage. Un sablage comme celui-là, dû sans doute à la bruyère algérienne employée alors chez Dunhill, me semblait valoir le détour.

Fumeurs de Pipe a dit…

Pour tout vous dire, cette pipe, j'ai été dans l'obligation de la revendre. Je la regrette parce que trouver une pipe bonne avec du latakia, c'est facile. Trouver une pipe vraiment meilleure que les autres avec du latakia, c'est plus rare. Je fume peu de latakia. J'essaie donc de faire en sorte que les pipes que je réserve à ce tabac soient les meilleures possibles. (oui, j'essaie de dédier chaque pipe au mélange qui lui convient le mieux, c'est snob aussi ?)

Quand je le pourrai - et j'en parlerai ici - j’achèterai d'autres pipes, mais je n'ai pas en tête d'acheter une Dunhill, simplement, comme toujours, un objet pour lequel j'ai un coup de coeur, en espérant qu'il m'apporte du plaisir par la suite.

Mais bon, ayant acheté 1 Dunhill, je suis un snob.

Vousm'assurez que vous pourriez vous en acheter plusieurs, neuves, cash. J'en suis heureux pour vous. Mais vous ne le ferez pas. Vous n'êtes pas de ceux que l'on abuse. Vous ne vous laissez pas manipuler par les grandes marques. (Vous me rappelez un membre éphémère de mon forum, qui se présentait comme ayant de gros moyens, mais qui avait demandé à profiter des pipes offertes par les membres du forum en question à ceux qui ne pouvaient s'en offrir. N'y voyez aucune idée de ma part,mais je trouve surprenant que l'on étale son compte en banque)

Vous écrivez plus loin :

"Je ne saurais faire la différence entre mon Mont-Blanc et un bon Watermann. Je suis donc un snob-honnête."

Ca aussi, ça m'ennuie. C'est la même façon de raisonner. Vous ne savez pas faire la différence entre votre Mont-Blanc - le votre vous précisez bien - et un bon Watermann ( là, comme vous n'écrivez pas : mon Watermann, on comprend que vous n'en avez pas).
Vous avez donc acheté un Mont-Blanc, mais pas une autre marque, tout en reconnaissant que vous ne sauriez pas faire la différence. Pourquoi donc dans ce cas acheter un Mont-Blanc ? Ah oui, parce que vous êtes un snob honnête. Si donc, d'aventure, vous croisez la route d'un amateur de stylo-plume, et qu'il vous dit, au choix, que le Mont-Blanc vaut mieux que le Watermann, ou que Mont-Blanc n'est plus ce que c'était, et que tant qu'à faire, mieux valait prendre un Watermann, cet amateur, vous le rangerez direct dans la catégorie snob - mais pas un snob comme vous -Je suis donc un snob-honnête- mais sans doute un snob malhonnête ?

C'est ce qui me gêne, Monsieur, dans votre tournure d'esprit. Je n'apprécie pas de lire, sous la plume de quelqu'un que je ne connais ni d'Eve ni d'Adam, : "si vous êtes vous mêmes honnêtes dans votre demarche, c'est que cette industrie de luxe est arrivée à vous faire croire ce qu'elle voulait."

Je suis donc soit, honnête et abruti, soit malhonnête, et menteur.

Pardon mais si je voulais vraiment me faire mousser, ne pensez-vous pas que j'aurais choisi un sujet plus porteur que la pipe ?

Fumeurs de Pipe a dit…

Enfin, bref, vous semblez croire que mon unique but est de pousser mes lecteurs à se précipiter au magasin Dunhill du coin. C'est me faire trop de crédit.

En ce qui concerne les test à l'aveugle, laissez-moi, avant de passer la parole à un autre, vous raconter cette histoire, qui m'a toujours laissé rêveur. J'oublie toujours le nom de ce pipier, un grand nom de la pipe danoise. Ce pipier a, un jour, taillé dans un même bloc de bruyère, deux pipes - exactement les mêmes. Même forme. Même taille. Même perçages. Autant de soin apporté à l'une et à l'autre. Puis, ces deux pipes, il les a fumées. L'une était très bonne. L'autre était bonne, mais sans plus. Pourtant, si l'on avait suivi votre test, aurions-nous pu dire, vous et moi, qu'il s'agissait du même pipier ?

Je finis juste en précisant que, si j'avais gardé cette pipe Dunhill, et que j'avais abimé le tuyau, j'ai comme voisin un pipier qui fait de très bons tuyaux. Je lui aurais juste demandé un tuyau, pas d'y mettre un point blanc. Je regrette la pipe, pas son logo.

Mais comme vous l'avez écrit, je suis soit honnête mais simplet, soit malhonnête, et dans ce cas vous n'êtes bien sûr pas obligé de me croire. A ce sujet, ces colonnes vous sont bien évidemment ouvertes, mais ne vous étonnez pas si je ne vous réponds pas, ou si je mets du temps à le faire. Je suis très occupé en ce moment, et je pousse le snobisme jusqu'à travailler même le jour de Noël. D'autre part, je ne crois pas que vous cherchiez à entamer un dialogue, ou une conversation, un tant soit peu constructive. Vous vous êtes déjà fait votre idée, et je crois que vous cherchez simplement à en faire état.

Pour les tests à l'aveugle, comme je n'en ai jamais pratiqué, et que je n'ai pas le talent de l'auteur de l'article qui suit, je préfère vous y renvoyer directement :

http://www.fumeursdepipe.net/artblindtest.htm

Snobement vôtre,
Guillaume

Anonyme a dit…

Cher Guillaume,

Diantre, le mot honneteté a été mal compris...et je suis conscient que j'aurais du l'éviter !
Je parlais d'honneté intellectuelle grand Dieu ! pas d'honneté "tout court". Je ne me serais jamais permis de traiter quelqu'un que je ne connais pas de malhonnête ! Non, non, je parlais juste de la manière d'aborder tel ou tel theme ; vous en conviendrez, ce n'est pas exactement la même chose ! J'aurais pu parler de "courage intellectuel", cela ne veut pas dire que vous n'êtes pas courageux au sens strict du thème ..
Vous savez, cet exemple concernant Dunhill n'est en fait qu'un exemple concernant la pipe. Je suis, c'est vrai, assez exaspéré par le fait de placer le fumage de pipe au rang d'un art. Ce n'en est pas un à mon sens. C'est juste très très agréable. Pourquoi donc les fumeurs de pipes et les fumeurs de cigares s'enorgueuillissent donc tant d'une telle activité ? Surement pouvez-vous me répondre. personnellement, je fume la pipe...c'est tout....j'aime à me documenter comme pour n'importe quel achat, mais pas plus que pour un bon vin. Croyez-vous que nos anciens paysans en faisaient des tonnes avec ca? je ne le pense pas.
C'est pourquoi, j'ai tenté d'expliquer ce phenomene par du snobisme, et peut-être me suis-je fourvoyé. Je vous ai jugé par rapport à moi-même. La où, moi, étant snob sur les bords, j'aurais été tenté de trouver des raisons de standing dans cette fameuse histoire de Dunhill, il s'avère donc que ce n'est pas vrai, que la vrai raison pour des fumeurs de votre pointure serait bel et bien la passion qu'ils vouent à cet manière de fumer du tabac.

Bien, admettons que je me sois trompé sur le fait que vous soyez un snob qui s'ignore ( vous remarquerez que je n'ai pas utilisé le mot malhonnête ! )..je ne comprends pas mieux comment on peut mettre sur un pied d'estale une simple pipe. Remarquez, il y a bien des personnes pour collectionner les bouchons de bouteilles, ou regarder des tableaux noirs dans les musées, et trouver cela passionnant...il faut de tout pour faire un monde. Vous devez me trouver bien terre à terre, n'est-ce pas ? Je le suis, Je n'aime pas les musées d'art modernes, je n'aime pas les collectionneurs de tous poils..et pourtant je suis un homme heureux et jovial!
Il y a juste une chose que je ne veux pas que vous pensiez, c'est que j'ai pu une seule fois être malpoli à votre encontre. Je peux être un sacré tétu quand il s'agit de mes opinions ( on dit de moi malgré mon allure jeune, plutôt "vieux con" en général, ce que je prends pour un compliment ), mais je regrette que vous ayez mal pris mon terme d'honneté de travers, car tel n'etait pas mon objectif. Mais
l'argument concernant donc le fait vous êtes passionné par quelque chose que je trouve simplement être un plaisir de la vie, subsiste lui par contre ! Et s'il ne s'agissait pas de converser en Gentlemen avec vous,en élargissant un peu le thème pour le simple plaisir de la dialectique, je n'aurais pas perdu plus de temps à discuter sur le sujet "pipe".
J'admets avoir été reducteur en parlant de snobisme, là ou, surement, il n'y en a pas, mais ou il y a par contre quelque chose qui m'est completement étranger : la passion des pipe en bois.
Sachez que je ne vous juge pas pour autant, le monde serait bien triste s'il n'était rempli que de types dans mon genre, si terriens et cartesiens...!

Bien à vous
Laurent

Fumeurs de Pipe a dit…

Ah, je n'avais pas saisi la nuance ;-)

Je ne suis donc pas malhonnête, mais malhonnête intellectuellement.

Ouf ! Me voilà rassuré ;-)

Je n'ai jamais pensé que le fumage de la pipe est un art. Je ne vois pas d'ailleurs où j'ai pu écrire cela.

Oui, fumer, c'est juste très agréable.

Mais fumer la cigarette aussi. Pourquoi donc préférez-vous fumer la pipe ?

Il me semble par contre qu'on peut discuter longuement, la preuve, des mérites de tel ou telle marque, ou de tel ou telle artisan pipier.

On n'est pas obligé.

On n'est pas obligé de me lire non plus d'ailleurs.

Mais on peut passer du temps à cela, ça occupe, la preuve.

Fumer une belle et bonne pipe n'a jamais fait de personne un artiste, mais ça peut donner plus de plaisir à certains qu'à d'autres.

Il m'arrive d'envier ceux qui ne voient pas la différence entre une pipe basique sans intérêt, et une bonne pipe, fut-elle de marque ou non.

Effectivement, il ne se cassent ps la tête comme certains - mais peut-être aussi ratent-ils quelques plaisirs.