13 septembre 2006

Déjà, elle inspirait Corot



Déjà elle inspirait Corot, c'était le slogan affiché sur la publicité faite par Butz-Choquin qui avait ressorti une nouvelle version de cette pipe. Nouvelle mais légèrement modifiée, puisque le bec n'est plus le même, et surtout que la tige était cette fois en plastique. Elle s'appelle l'Origine.

A l'origine justement, la tige était en os d'albatros. Depuis, l'oiseau chanté par Baudelaire est protégé, on ne touche plus à ses os, et notamment à ceux des ailes.

Et voilà que dans un lot de pipes sur Ebay, je trouve cette pipe, dans sa première version, sablée. Amusant. Il va y avoir un sérieux coup de neuf à donner, mais je compte bien essayer de la fumer.

C'est toujours curieux de voir ces lots de pipes : on ne sait heureusement pas qui est le sagouin qui a pu les cochonner comme ça. Moi qui me demandait comment était faite une pipe brûlée, maintenant je sais. De même que pour le fourneau qui se fendille parce que le culottage est trop épais. je peux confirmer que ça n'est pas une légende....

Me voilà donc avec plus d'une soixantaine de pipes à remettre à neuf. Enfin tout au moins essayer de les rendre fumables. Vu leur état, je vais devoir acheter quelques kilos de sel.

1 commentaire:

David a dit…

60 pipes !!
Bonne chance mon ami, tu vas t'amuser. Allez, fais chauffer le pipe reamer et montre-nous :-)

Amicalement
David