16 juin 2006

un Buraliste à Epinal


Une fois n'est pas coutume, plutôt que pleurer sur notre sort de pauvres fumeurs, et sur la dureté des temps, je vais pour une fois me montrer optimiste, et même envieux.
Optimiste, parce que tant que des tabagistes s'intéresseront autant à leur métier que Patrick Cornu, que vous voyez ici souriant, parce qu'il tient en bouche une petite pipe droite, qui doit être une Ligne Bretagne de Trever Talbert, rien ne sera perdu.
Envieux, parce que je n'ai pas la chance d'habiter à Epinal. Et oui, malgré de nombreuses propositions de s'expatrier dans la capitale, il a préféré rester chez lui. Il y a des gens qui ne vivent pas à Paris. C'est étonnant, surprenant, mais c'est comme ça.
Patrick a été un des tous premiers civettiers à ouvrir un site internet - et même deux, d'ailleurs, parce qu'il ne rechigne pas à la peine.
Vous pouvez également lui apporter vos pipes, si elles sont abimées, son atelier-bureau est juste à gauche de la caisse.
Et puis surtout, Patrick a été le premier vendeur de pipe de France à contacter Marco Biagini et à en être, pour l'instant, l'unique revendeur en France. Le seul. Les autres se contentent de ce qu'ils ont.
Si vous avez envie d'en savoir plus, cliquez sur le titre : Magie ! Vous serez transportés, dans tous les sens du terme, en lisant son interview pour la Revue des Tabacs, reproduite sur le site. Juste au-dessus, le lien pour aller sur son site.
Et en lisant jusqu'au bout, vous pourrez même avoir un aperçu du choix de tabacs qu'il propose.
Patrick m'avait d'ailleurs dit qu'il s'apprêtait à tester, pour la seconde fois, l'ensemble des mélanges qu'il a en boutique, histoire de savoir de quoi il parle.
Alors vous voyez, tout n'est pas perdu, nous avons encore des types curieux, consciencieux, et qui poussent même la gentillesse jusqu'à accompagner chaque pipe commandée d'un petit cadeau.

2 commentaires:

Anonyme a dit…

Tester l'ensemble des mélanges qu'il vend ? L'expérience est louable et d'ailleurs personne ne songerait à remettre en question la compétence de ce buraliste hors-norme ! Mais alors, comment fera-t-il ensuite pour vendre les mélanges qu'il n'a pas aimé ? ou peut-être même qu'il a détesté ? Il m'est arrivé (comme je suppose à beaucoup d'autres fumeurs de pipe) de balancer à la poubelle une blague après en avoir fumé une seule pipe. Je me rappelle d'un tabac à la cerise que j'avais trouvé tellement immonde qu'il me semblait qu'il n'y avait pas sur cette planète de fumeur de pipe à qui j'en veuille assez pour lui refiler cette saloperie. Mais là si ça arrive, Patrick devra quand même le vendre, dur dur ;-)

FdP a dit…

Je n'aime pas non plus ce genre de mélanges, mais il y a des amateurs... Si Patrick a des amateurs, il saura comment les satisfaire, en étant sur de ne pas se tromper ! J'ai vu le cas d'un client qui réclamait un mélange dans le genre KB et à qui on voulait refiler de l'EMP !

Bonne Pipe
Guillaume