28 août 2007

Un p'tit procès, pour la route ?

Bizarrement, le premier sentiment, quand m'est venu l'idée d'écrire ce billet, a été que j'étais mal placé pour parler des interdictions de fumer, et de tout ce qui s'ensuit.
Mais après tout, pourquoi serais-je plus mal placé qu'un non-fumeur, ou qu'un ex-fumeur ?
J'apprends, par le blog d'Erwan, http://bouddhaenshort.blogspot.com/ , qu'une revue vient d'être attaquée pour propagande en faveur du tabac. Cette revue s'appelle Cigares et Sensations, je ne la connais pas. Ils ne doivent pas s'intéresser à la pipe...

Déjà, ce qui est curieux, ce que l'on reproche à cette revue, ça n'est pas la propagande, mais la propagande pro-tabac. La propagande, ça peut être bien. Quand le professeur Mollimard déclare, dans une interview, que les chiffres du tabagisme passif sont truqués, ça devrait en alerter quelques uns. Le professeur Mollimard est notamment l'auteur d'un livre : Arrêter de Fumer. Il continue, parait-il malgré ses quatre-vingts ans, à donner des consultations gratuites. Je peux donc penser qu'il n'a pas été racheté par le lobby du tabac. Or, quand un perssonage comme celui-la revoit les chiffres du tabagisme passif à la baisse - et quelle baisse ! de 5000 à 1114, y'aurait eu une petite erreur... - cela devrait en alerter quelques uns. Je songe à quelques politiques, à des journalistes, gens censés ne pas travestir la vérité, et même nous en informer. Mais non, rien n'y fait. Propagande ?

Voilà donc qu'une revue, dont le titre annonce pourtant la couleur, est accusé d'une popagande pro-tabac. Ca surprend, hein ? Je ne connais pas le prix au numéro, mais on peut se poser les questions suivantes :

A ce prix, vendrait-on beaucoup d'exemplaire d'une revue qui tape sur le tabac à toutes les pages, et à toutes les sauces ?
Est-ce si surprenant que cela que cette revue ne dise pas de mal du tabac ?
Ceux qui l'achètent sont-ils surpris que l'on parle de tabac ?

Alors, il faut croire que l'on prend les gens pour des abrutis. Je ne dis pas qu'ils ne le sont jamais. Mais il faut tout de même assumer ses responsabilités. Je me souviens avoir entendu, à la radio, un homme qui s'était arrêté de fumer quelques années. Mais ne voila-t-il pas qu'un jour, il passe devant un tabac. Et malgré le fait qu'il soit absolument interdit aux débitants, sous peine de lourdes amendes, d'afficher de la publicité pour les clopes ou autres dans leur vitrine, cet homme est entré dans le burau de tabac... il s'est pointé devant la caisse, et là il a demandé... un paquet de clopes !
Le plus curieux dans l'affaire c'est que ce brave disait qu'il n'y était pour rien... pas sa faute... il a vu de la lumière il est entré, et là le piège s'est refermé sur lui...
Il n'était pas responsable.
Nous ne sommes pas des gens responsables.
Il faut le croire, puisqu'après tout les budgets publicités sur nos chaines télé, pour ne parler que de ça, se portent bien.
Propagande.

Mais là, c'est bien, on peut y aller : détergents, serviettes intimes, déboucheurs liquide, tout ça à l'heure des repas, c'est bien.

Tout de même, si un type qui passe devant un tabac se sent OBLIGE d'acheter un paquet de clopes, si l'amateur de F1 qui voit une pub pour une marque de cigarettes sur la voiture qui est en tête, se croit OBLIGE de sortir en vitesse et de trouver un tabac ouvert le dimanche, si vraiment l'on est persuadé de ça...

Alors il faut non seulement interdire toute publicité, toute incitation à fumer, toute incitation à acheter, toute incitation à consommer.
Chiche ?

Il faut nier tout esprit d'indépendance à la population. La population fera ce qu'on lui dira. Elle mangera ce qu'on lui donnera. Boira ce qu'on lui autorisera. Pétera après avoir reçu le formulaire ad hoc.

Et là nous serons dans le meilleur des mondes.

Vous trouvez que j'exagère ? Mais voyons, si dans les circonstances dont je parlais plus haut, ou d'en d'autres, on se croit OBLIGE de fumer, alors il faudrait que je fasse le compte, mais aujourd'hui j'ai bien vu trois pubs pour des fournisseurs d'accès à internet. Combien de personnes ont-elles, aujourd'hui, ne prenons qu'aujourd'hui, hein, fait leur demande auprès de ces trois fournisseurs d'accès ? Les trois ? OBLIGES, ils ont vu la pub. Combien de shampoings différents les clients des grande surfaces ont-ils acheté ? C'est pas de leur faute, ils ont vu les spots propagandistes, pardon, publicitaires..
Et ceux-là, personne ne prend leur défense ? Vous allez me dire qu'on ne tue personne avec du shampoing... mais se shampouiner trois fois les cheveux tous les jours, est-ce bien raisonnable, d'abord pour ses cheveux (pardon les chauves, je vais changer d'exemple), ensuite pour la consommation d'eau ? Ce malade de l'internet, qui profite des offres des uns et des autres, OBLIGE, forcément, il a vu les pubs... et pendant ce temps-là le petit dernier pleurniche pour des souliers neufs... tu peux claquer, ta mère veut absolument ces crèmes anti-capitons, et ses pillules d'autobronzant qu'elle a vu au milieu de son feuilleton...

Donc j'exagère, mais qu'on me permette d'en conclure que l'acheteur de la revue Cigares et Sensations n'est pas forcément un abruti. S'il achète ça, c'est que ça l'intéresse. Il est majeur, vacciné, il paye ses impôts, ses impôts locaux, et rapporte des fortunes à l'état quand en plus il achète des cigares. Et on voudrait l'empêcher de profiter un peu de littérature sur le sujet ?

Avant, on vendait des trucs cochons sous le manteau, bientôt, ce seront les revues consacrées au cigare. Les trucs cochons, eux, sont bien voyants à la vitrine de mon marchand de journaux. D'ailleurs je ne rêve plus que de gros seins. Et il faut que j'achète cette revue, là, qui fournit un DVD en complément, c'est plein de gens qui se secouent dans tous les sens, sans préservatifs, ça s'appelle "un taxi pour qu'j'tebroute" Ca a l'air bien. Et je ne vous parle pas du temps où j'habitais à Pigalle. Je passais, repassais, devant le kiosque à journaux... j'hésitais... j'attendais que le jour tombe, je respirais un grand coup, et je donnais, d'une voix tremblante et assourdie, le titre d'une revue informatique connue... Dans les pires cas, le type faisait semblant bien sur de ne pas entendre, et me faisait répêter... le calvaire... Il était tout étonné, cherchait, longuement, puis me disait : on a pas ça ici... d'un air méprisant...

Et puisque j'en suis là, je crois qu'il faudrait aussi intervenir auprès des dames légèrement vêtues, même en hiver les pauvres, pour qu'elles cessent d'interpeller les passants par un "une p'tite pipe, chéri ?" bien malséant par les temps qui courent.

Et puis il faudra bien un jour s'interroger sur l'avenir de nos blogs, sites internet, forums...

J'ai peut-être été un peu long, alors je termine en précisant certaines choses.
Je suis fumeur.
Mais on peut parler de cigares, en fumer même, ça ne me dérange pas. Et même je m'en fiche.
Je sais que j'ai parlé d'"esprit d'indépendance". Je me doute bien que l'on ne va pas se géner pour arguer finement que justement là où il y a dépendance, il n'y a plus d'indépendance. Raté, je l'ai faite avant vous.
Ceux qui attaquent cette revue sont des gens de la DNF. Je ne dis pas la DNF dans son entier. Après avoir été dénoncé dans leur forum par un anonyme hargneux, j'ai eu le plaisir d'échanger avec l'un des animateurs du forum. Je ne donnerai pas son nom, je ne veux pas lui faire de tort. Il s'est avéré tout à fait capable de tenir une conversation agréable avec un fumeur, sans pour autant le traîter de cloporte. Mais je pense que c'est une mauvaise idée d'attaquer à tout crin, et de réclamer beaucoup de sous. Si des gens croient bons de se battre pour avoir le droit de ne pas être enfumé, je le comprends très bien. Moi-même; gêné par les pots d'échappement, et ce qui s'en échappe justement, je milite pour une interdiction totale de la voiture. Mais ils risquent de ne plus être pris au sérieux, alors qu'ils pourraient l'être.

Et à propos de gens hargneux, ils peuvent toujours s'amuser à me laisser des commentaires. Je les lirai avec attention. Mais je n'y répondrai pas. Enfin, j'essaierai. Quand on répond aux intolérants, ça les excite.

11 commentaires:

erwan a dit…

Un article interessant, pertinent, dont je me permets de donner le lien sur le forum.

Quant aux commentaires d' hargneux sur ton blog, tu devrais être aussi tranquille que je le suis sur le mien, les dits hargneux ne se caractérisant pas par le courage, ils préfèrent rester au chaud sur leur forum, martelant à l' envie que nous faisons partie du grand Complot, des lobbyistes qui nous noyautent et nous paient grassement (c' est bien connu, je suis millionnaire, pas toi?) et autres fadaises...

Le doigt sur le pantalon hein, sinon t' en auras pour tes frais et un procès.

Manque de bol pour eux, les amateurs de cigare et de pipes sont des passionnés, pas des moutons, et une guerre qu' on nous a déclarée a beau être perdue d' avance, ça n' empêche pas de se défendre et de se battre quand la cause est juste.

Je ne veux pas de leur monde et ça tombe bien, je ne leur impose pas le mien ;-)

Erwan.

Peintre a dit…

Bonjour Guillaume,

J'avais découvert tes écrits il y a quelque temps via Erwan avec qui je partage la passion du cigare !

Bien que je n'écrive pas fréquemment sur ton admirable blog (un comble pour un fumeur de pipe comme moi..), je tenais à te féliciter pour cet édito.

Verrais tu un inconvénient à ce que je le mette en lien sur mon modeste blog, où j'ai également la ferme intention de réagir contre ces censures sans nombres...

Cordialement.

PS : magnifiques prises de vues N/B des pipes du calendrier !

Guillaume a dit…

Peintre,

je ne sais si tu liras ma réponse ici. Dans le doute, sans nouvelles, comme j'ai vu tes messages sur, je crois, le forum P1P2C, je te répondrai en direct.

Bien sur, tu peux mettre un lien, avec plaisir.

Et crois-moi, les photos sont encore mieux en grande taille ;-)

Bonne Pipe
Guillaume

Peintre a dit…

C'est ok, j'ai lu ta réponse.

Bonne pipe à toi aussi !

David Enrique a dit…

Bravo Guillaume, article passionné et plein d'humour. Comme toujours, j'adhère et j'adore !

Je soutiens également Erwan qui a un blog très intéressant (bien que je ne sois pas fumeur de cigare). Personnellement, j'avoue que je n'arrive plus à parler de cela tellement je suis anéanti à chaque fois que je vois les propagandes anti-tabac doubler le chiffre des soi-disant victimes du tabac. J'ai entendu tout à l'heure que maintenant le tabac tue une personne sur deux qui fume : Eh bien, il ne me reste pas longtemps à vivre alors je vais tâcher d'en profiter pour fumer le plus possible !

Bonne pipe
David

Yvan a dit…

Bonjour, je pense être l'animateur du forum DNF dont tu parles. En fait je ne suis plus animateur de ce forum ni même membre, car je trouve qu'il a pris une tournure extrémiste et anti-fumeurs assumée qui ne me convenait pas. Toutefois je me souviens avoir dénoncé sur le forum le fait que la revue en cause était dirigée par un salarié d'Altadis et cofinancée par Altadis, ce qui n'en fait pas vraiment un modèle d'expression indépendante, mais plutôt un modèle de propagande interdite par la loi. Je suis heureux que DNF, avec qui je ne suis plus en contact mais dont je suis toujours adhérent, ait pris l'affaire en main et j'espère que cette revue mettra fin à son partenariat avec Altadis et se séparera d'Yves Belaubre.

Amicalement.

Yvan a dit…

En réalité je ne prends le temps de lire le détail de ton communiqué que maintenant Guillaume, et je dois dire que je le trouve un peu naïf. L'individu serait un être libre, responsable et insensible à la publicité.

Donc si Altria a signé un contrat avec Ferrari pour prêt d'1 milliard de dollars, ce n'est pas parce qu'ils espèrent recruter un million de consommateurs supplémentaires comme conséquence directe de ces publicités mais une forme de philanthropie automobiliste.

La liberté d'expression mérite d'être défendue. À lire un article récent du Monde sur la Russie, elle est sérieusement menacée dans quelques pays aux portes de l'Europe. Elle l'est également en Chine où les dissidents sont emprisonnés, et sans doute encore ailleurs. L'est-elle en France quand on demande aux fabricants de tabac de ne pas communiquer sur leur produit ? Je ne le crois pas. Si un consultant d'Altadis est empêché de communiquer à travers une revue subventionnée par Altadis je ne crois pas que la liberté d'expression soit en danger. Si demain Yves-Saint-Laurent était sommé de renoncer à sa marque de cigarettes sous peine de ne pouvoir faire de publicité pour sa ligne de vêtements je ne serais pas davantage choqué. Nous sommes loin ici des blogs amateurs et sans but lucratif.

À propos du prix de la revue Cigares et Sensations je pose la question suivante : sans la subvention d'Altadis (un partenariat dont la revue a pris la précaution de ne plus se vanter sur son site), à quel prix serait-elle vendue, serait-elle viable alors que les revues d'amateurs de cigares sont nombreuses et le public concerné assez réduit ? Pas forcément, et c'est là toute la stratégie d'une entreprise comme Altadis de favoriser le nombre de publications pour que le monde du cigare paraisse plus familier à celui qui flâne chez son marchand de journaux. La plupart s'en moquent comme des revues automobiles, mais pour faire grossir un marché il faut de la patience et de l'argent. Les fabricants de tabac n'en manquent pas.

Entre l'individu libre et entièrement responsable de ses actes et le consommateur entièrement téléguidé par des publicités qu'il subit passivement, il y a beaucoup de place. Entre ces deux archétypes il y a l'homme.

yves belaubre a dit…

Bonjour,
D'abord je voudrais vous remercier Guillaume pour votre texte et vous témoigner un peu du plaisir que j'ai eu à le lire. Les vérités bien dites sont meilleures encore.
La guerre est déclarée, dit Erwan et je suis bien d'accord avec lui et pour ma part j'entends la mener jusqu'au bout. Mais je ne crois pas du tout qu'elle soit perdue d'avance, je pense même que nous allons la gagner. Car le retraité qui préside l'association DNF fait aujourd'hui passer ses haines personnelles avant l'intérêt de son association et les objectifs de protection des non-fumeurs qui la justifient et justifient son financement avec les deniers publics. C'est la raison pour laquelle le magazine Cigare et Sensations que je dirige (ceci pour l'ignorance de cet Yvan) demande à tous ceux qui pensent que notre magazine mérite d'être soutenu et que la liberté d'expression et de goût doit être défendue, d'envoyer au Président de la République une lettre dont un modèle est proposé dans la rubrique Billet d'humeur du site www.cigare-et-sensations.com. Cette lettre demande au Président de la République d'intervenir auprès du Ministère concerné pour faire cesser cette chasse aux sorcières et recadrer l'association DNF en dérive sur ses objectifs de protection des non-fumeurs.
Pour Yvan, qui semble tellement éloigné de DNF qu'il en répète jusqu'à la caricature les plus majestueuses sottises: qu'il sache que nous disposons d'informations suffisantes à son endroit (grandeur et misère de l'informatique...), que ses propos à mon sujet sont enregistrés et que si j'étais une association haineuse du type DNF, cela lui vaudrait un procès qu'il perdrait à tout coup. Car ici comme ailleurs, son statut de faux-nez de DNF ne l'autorise pas à divulguer de fausses informations sur mon compte ni à me diffamer.
Je ne suis pas salarié d'Altadis, je ne l'ai jamais été, et je n'ai fait, sans aucune honte ni regret, que leur fournir comme n'importe quel fournisseur une prestation. Mais peut-être pour notre démocrate de DNF dont l'esprit semble lui aussi obscurci par la haine, faut-il mettre au ban de la société les fournisseurs d'Altadis comme les imprimeurs, les concepteurs, les agences de pub, les fabricants de machines, les marchands d'ordinateurs, les fournisseurs de tickets restaurants, et puis les employés, etc...
Notre démocrate, qui a si longuement fréquenté le forum de DNF, doit se souvenir de toutes les infamies qui y ont été débitées à mon sujet. Ainsi qu'un appel permanent à me faire taire!... Et l'on voudrait nous apprendre la loi et les bonnes manières?
De même pour le magazine Cigare et sensations: il n'est pas financé par altadis contrairement aux diffamations de cet Yvan.


Merci Guillaume de m'avoir permis de t'exprimer mon estime, et de répondre aux injures.
yves belaubre

gdpe a dit…

Je suis surpris d'apprendre de la bouche d'Yves Belaubre qu'Altadis a des agences de publicité. Ils ne devraient pas en avoir, si la publicité leur est interdite.
D'autre part, Yvan n'a jamais accusé M. Belaubre d'être salarié d'Altadis, mais de gagner de l'argent avec eux, ce qui est différent. Il n'a donc pas menti.
Pas de souci, Yvan, on est avec toi !

Guy

yves belaubre a dit…

Cher Guy
Relisez les allégations de votre camarade.
Il y a du souci à se faire...
Yves belaubre

Anonyme a dit…

Mais si, le shampoing ça peut tuer! Vous avez entendu parler du paraben?