30 avril 2007

A quand des pipes estates dans nos magasins ?

A quand des estates dans nos magasins ?

Il est une chose encore rarement connue en France, c'est le marché de la pipe estate, ou pipe pré-fumée. Erwin Van Hove en avait parlé pour la première fois dans la défunte revue PipeMag, vous retrouverez l'article en cliquant sur le titre. On ne les trouve que sur Ebay, ou dans les pages du site. Sur les groupes de discussion, les membres revendent les pipes dont ils se séparent. Les derniers à s'y mettre, ce sont les magasins de pipe. Pourquoi ?

La question est venue sur le Groupe, et Patrick, du Cadre Noir, nous précise que les représentants sont contre, puisque si les gens achètent des pipes fumées moins cher, ils n'achéteront plus de pipes neuves.
Je pense qu'il s'agit d'une idée fausse. Acheter des pipes moins cher ne fait pas acheter moins de pipes, au contraire. Cela permet à des gens qui n'en ont pas les moyens d'élargir leur cheptel, ou de connaître le travail de pipiers dont les tarifs sont pour eux inabordables.
J'avais acheté, il y a trois ans, une Negoita wallnut. A l'époque j'étais déjà rentré dans le camp des richards collectionneurs. Mais acheter une Negoita aujourd'hui me serait très difficile, ses tarifs ayant augmenté. J'ai aussi pu me procurer deux autres de ses pipes, en les achetant estates.
Une pipe estate se vend en général au tiers de sa valeur neuve, ou au tiers du prix que demande le pipier, en tenant compte des prix sur Ebay, baromêtre des amateurs.
Mais sans aller jusque là. Il ne s'agit pas seulement d'acheter des pipes d'artisan inabordables pour le commun des mortels, ou trop onéreuses pour qui n'est pas encore prêt à sauter le pas. Il s'agit pour un fumeur, nous dirons lambda, pour ne pas dire moyen, de se procurer des pipes. Pipes qu'il va fumer, apprécier peut-être, et dont il pourrait se débarasser à moindres frais.
Dans un pays où le marché de la voiture d'occasion se porte bien, la pipe d'occasion est inconnue au bataillon.
Je propose depuis quelques temps aux membres du groupe qui n'en ont pas les moyens le Panier du Groupe. Cela a commencé par un lot de pipes acheté sur Ebay, puis sont venues s'ajouter des pipes que les membres m'envoient pour l'occasion. Certains membres, pressés, me demandent de les leur envoyer sans les remettre à neuf - et ils ont raison, vu le retard que j'ai pris ! Hier soir, un membre du groupe m'a envoyé une photo des pipes qu'il avait reçu et qu'il a lui-même remis en état. Il a trouvé sur le site de quoi l'aider. et bien, le résultat est vraiment à la hauteur. Je me souviens de ces pipes, il a fait du beau travail !
Et si après tout moi ou d'autres peuvent nettoyer et donner un coup de neuf à ces pipes, pourquoi les revendeurs ne le feraient-ils pas ? Il ne s'agit pas de refaire des tuyaux, ou des travaux plus avancés, mais simplement d'un travail qui demande un peu de place, du temps, et de l'huile de coude.
Ces pipes permettraient à de jeunes fumeurs, au lieu d'en acheter une, de s'en procurer deux, ou trois. Il leur serait donc plus facile, après fumage, de les laisser reposer au moins une petite journée, ce qui est mieux que rien. Ne fumeraient-ils pas mieux comme cela ? Ne profiteraient-ils pas plus de leurs pipes ?
Pour des gens qui font le pas de fumer la pipe, il n'est pas question de les fumer comme l'on fume des cigarettes, mais de les goûter. Fumer moins, et fumer mieux, ne devrait-il pas être encouragé - puisque j'apprends que malgré les interdictions de fumer sur les lieux de travail, il n'y a pas de baisse des ventes du tabac ?
Sur le site, les pipes que l'on voit dans les pages Vente sont déjà fumées, elles partent toutes très régulièrement. je n'ai malheureusement pas fait le compte, mais je crois que les revendeurs eux-
mêmes seraient étonnés des résultats.
Alors, quand nous feront-ils de la concurrence ?

2 commentaires:

David a dit…

En effet, je pense qu'il est faux de croire que le marché de l'estate fait de l'ombre aux commerçants. Premièrement, cela permettrait peut-être de faire évoluer la clientèle française et peut-être d'attirer des jeunes fumeurs qui pourraient être attirés par des formes modernes.

Mais bon, apparemment la pipe n'intéresse plus les commerçants en France...

Amicalement
David

Vincent Bauzac a dit…

Je pense la même chose au sujet de l'impact des estates sur le marché du neuf. Le vendeur va très probablement réinvestir le résultat de sa vente dans une pipe plus chère ... donc tout bénéfice pour le commerçant. On pourrait même imaginer un système de reprise, comme pour les voitures. Cela permettrait d'attirer des clients peu fortunés, de les habituer à fumer de bonnes pipes, pour qu'ils finnissent par acheter des neuves à un prix qu'ils n'auraient pas atteint autrement (principe du produit d'appel). De même, les clients un peu plus fortunés pourraient progressivement accèder à du haut de gamme en se ruinant en douceur, ce qui est plus facile que de se ruiner d'un seul coup!

Cordialement,

Vincent B.