22 octobre 2007

Une pipe de Peter Heeschen


Tout d'abord, je voulais mettre en exergue un commentaire reçu suite à mon dernier billet. Le voici :

Bonjour.Je vous informe qu'une procédure va être engagée à votre encontre, pour publicité et communication sur le tabac librement accessibles sur internet.A vous de prendre les dispositions nécessaires.Un constat d'huissier va être effectué.

Je dois dire que je suis surpris par ces procédés. Le commentaire anonyme, encore, on en prend l'habitude, mais les menaces de dénonciation, là, nous passons un palier. C'est le progrès.
Cela dit, je serais curieux de savoir où et quand je fais ici de la publicité et de la communication sur le tabac ? C'aurait été le seul avantage de la chose, au moins cela m'aurait renseigné.
Il faudrait en fait, si c'était le cas, que je rende ce blog accessible par le biais d'un mot de passe. Or cela le rendrait invisible aux moteurs de recherche. Et je regrette de le dire, lorsqu'on écrit, même comme moi, on cherche tout de même à avoir des lecteurs.
Il faudrait donc que je crée un autre blog, où je parlerais de tout et de rien, et signalerait de temps en temps un article sur un blog fermé, par un lien. Le résultat serait le même, et j'ose le dire, ce serait pire : je parle peu de tabac parce que j'en parle mal, mais là je me laisserais certainement aller...

Mais bon, revenons à des choses sérieuses. J'ai tout de même quelques pipes qui sont arrivées ces derniers temps. Et notamment deux "bambou".
Jusque là le bambou me laissait assez froid. J'avais commencé à tiquer en lisant un article d'Erwin Van Hove, et vous comprendrez pourquoi si vous allez voir ici :
http://www.fumeursdepipe.net/artbambou.htm

Puis le temps passe, et j'ai eu coup sur coup deux coup de coeur. Le premier, une pipe de Peter Heeschen. On ne la voit pas entièrement sur la photo, mais je voulais juste pointer le sens du détail de Peter Heeschen, qui a prolongé le neud du bambou sur la bague qui fait la jonction entre le fourneau et la tige. C'est du travail au petit point. La pipe est petite et légère, le bec, ah le bec...difficile de parler de quelque chose que l'on ne sent pas, et qui sait se faire oublier. Exactement le genre de pipe qu'on a du mal à ne pas fumer tous les jours après l'avoir reçue.

Voilà, elle et moi nous entendons très bien, nous sommes tout de suite tombés d'accord, et elle reste à portée de main.

Pour information, je l'ai trouvée sur le site Alpascia, suite à un message sur le forum. Voici son adresse : http://www.alpascia.com/

Leonardo Sportelli me dit très gentîment prendre plaisir à parcourir les messages du groupe de discussion, moi je ne saurais trop vous conseiller d'aller voir le très beau choix de pipes proposé sur son site, et de ne pas hésiter à vous laisser tenter...

Heureusement que par les temps qui courent, il y a encore des gens de bonne volonté.

5 commentaires:

Quadriuium a dit…

Un mot pour t'encourager face à la bêtise, décidément tenace...

Et un mot pour te féliciter pour tes choix !
Ces pipes sont vraiment sublimes.

Bonne pipe,
Olivier

erwan a dit…

Hello les pétuneurs et salut à Guillaume,

Pour rebondir sur tes 1ères lignes, une interview pas ininteressante d' Y.B disponible ici

Pour causer pipe, on parle souvent des trésors que renferment certains humidors, mais ton fumoir doit comporter un nombre de pipes assez impressionnant si je suis bien tes pérégrinations ;-)

Le plaisir n' est il pas dans la diversité.

David Enrique a dit…

Très belle pipe, Guillaume. Bravo !

Bonne pipe
David

Peintre a dit…

Bonjour Guillaume,

Mon soutien en nom propre, à propos des consternantes poursuites dont tu risques d'être la victime ...

J'en fait par sur notre forum P1P2C ...

Cordialement.

Peintre a dit…

Bonjour Guillaume,

Mon soutien en nom propre, à propos des consternantes poursuites dont tu risques d'être la victime ...

J'en fait part sur notre forum P1P2C ...

Cordialement.

Peintre