31 mars 2010

Le site de Trever et Emily Talbert est rouvert !


Je m'en vais pour une fois, donner une information, ce qui n'est pas dans mes habitudes. Quand j'ai des informations, je n'en fais pas un sujet de billet, mais un message sur mon groupe.

Non, je vais faire mieux mieux que de vous donner une information, je vais vous donner une bonne nouvelle !

Après un long temps d'attente, le site de Trever et d'Emily Talbert est de nouveau ouvert !

Comme je ne veux pas que vous perdiez plus de temps, vous pourrez toujours revenir après, allez vite ici :

http://www.talbertpipes.pair.com/

C'est une ouverture en plusieurs temps, puisque les Goblins seront présentées la semaine prochaine, et les Talbert Briar la semaine suivante - mais vous allez déjà pouvoir vous précipiter sur les Ligne Bretagne, sur les bourre-pipes en bois rares, travaillés de superbe manière, les bijoux, les stylos ...

Vous voyez, vous avez de quoi faire - et personnellement, si je n'étais pas dans une grosse dèche, il y a deux bourre-pipes qui auraient déjà trouvés preneurs.

Je ne pouvais pas passer à côté de cela, parce que les Talbert sont arrivés en France, en Bretagne, l'année même où j'ouvrais le premier forum des Fumeurs de Pipe - méfiez-vous des imitations. Trever a été le second pipier à rejoindre notre groupe. En 2006, il avait créé la Pipe du Groupe, une magnifique poker, je fumais encore tout à l'heure mon exemplaire.

Hélas, si Trever disait que "c'est en France que les choses se passent", s'il était un fervent admirateur d'Alain Albuisson, et d'autres, je dois dire, à grand regret, qu'on ne lui a pas fait la place qu'il méritait chez nous. Une bonne place, celle qu'il méritait. On ne l'a pas invité à la table. Il aura fallu attendre un concours pour que l'on s'aperçoive, à Saint-Claude, des talents outre-atlantique. On prépare des coups, pour cette année. Mais jamais on a eu la bonne idée d'inviter Trever. De le recevoir.De travailler avec lui. On a annoncé sa présence à une manifestation sur la pipe, qui se voulait mondiale. Malheureusement, il n'était pas au courant, et comme les autres, au vu de la somme demandée, il a préféré rester chez lui.

Je dois aussi avouer une grande bêtise, la même peut-être : quand Trever était en France, je ne suis jamais allé le voir. Et quand j'ai eu la chance de rencontrer Trever et Emily à Rheinbach, j'ai cru qu'une occasion de se revoir se reproduirait, et je n'ai pas profité de l'occasion comme je l'aurais du.

Pour diverses raisons, Trever et Emily ont du faire leurs bagages, et même cela n'a pas été simple. Nous attendions la remise en route.

Trever a lancé plusieurs modes, et de cela nous devons lui être gré :

il a été le premier à proposer des pipes faites à partir d'ébauchons percés, qu'il retravaillait, et de quelle manière ! A l'époque, on pouvait faire cela sans que de bons esprits se bouchent le nez en se posant la question de la provenance de telles pipes. C'est ainsi que moi et d'autres ont pu découvrir ce qui furent nos premières pipes d'artisans. J'en ai acheté plusieurs, donné une, revendu une autre, que je regrette encore. Il me reste néanmoins 4 Ligne Bretagne, et une Ligne Bretagne Collector. Ces pipes font toujours partie de mon cheptel, Les 4 LB sont mes premières pipes des quatre premiers jours de la semaine. La Collector, j'ai encore tendance à la reprendre un peu n'importe quand.

Puis, Trever avait racheté le stock de Patrice Sébilo, qui, à l'instar de son prédecesseur, Paul martel, proposait des pipes en morta, du chêne semi-fossilisé. Je crois bien que c'est lui qui, en proposant de superbes modèles, comme les Betafish, a popularisé ce matériau. Et popularisé n'est pas peu dire, regardez ici :

http://www.fumeursdepipe.net/Morta.htm

Il faudra bientôt créer une page pour citer les pipiers qui ne travaillent pas le morta.

J'ai eu la chance de posséder deux Talbert Briar, ces pipes sont maintenant entre de bonnes mains.

Et j'ai encore une Goblin, verte bien sur, avec des griffes, et tout.

Et une morta sablée.

Je suis donc bien placé pour annoncer cette bonne nouvelle : Trever et Emily peuvent enfin travailler, de nouveau, et leur esprit curieux, inventif et artistique est toujours présent, et n'a pas fini de nous surprendre.

1 commentaire:

biais_stephane a dit…

Comme on n'a pu que se désoler du départ de Trever et Emily, on ne peut que se réjouir de la réouverture du site.
J'ai n'a pas eu l'opportunité d'avoir une Talbert made in France, mais j'espère pouvoir me rattraper avec une made in USA !

Bonne pipe,
Stéphane.