10 décembre 2008

Animateur de forum, et une belle affiche de pipes


Etre animateur d'un forum n'est pas toujours facile. Disons que l'exercice relève de l'équilibre. De quoi se compose un forum ? D'une multitude de lecteurs. De quelques participants, au coup par coup. Et de ce que l'on appelle un noyau dur.

Les lecteurs adressent parfois un mail à l'animateur du forum, pour lui dire qu'ils suivent toujours le groupe, avec attention, et beaucoup de plaisir.

Certains travaillent, et n'ont pas accès au forum de leur bureau. Quand ils rentrent, les réponses qu'ils auraient pu apporter l'ont déjà été par d'autres; Ils ne voient rien à ajouter, et je les comprends.

Les quelques participants au coup par coup interviennent parfois pour poser une question. Elle est parfois pertinente. D'autre fois, ils se contentent de lire le titre du fil, et pose une question qui a déjà été longuement abordée. (En fait, la réponse est là, trois messages plus haut).

Le noyau dur est toujours présent, même s'il a parfois des absences. Le noyau dur est parfois un noyau mou. Normal, ils ont l'impression d'être les seuls à répondre à des questions parfois simples. Ils se demandent parfois pourquoi personne ne prend le relais. Et mine de rien, si l'on regarde, ils ont eux aussi un travail.

Il y a parfois des périodes où les conversations à bâtons rompues s'enchainent sans discontinuer. Ce sont de bons moments pour l'animateur. Il a l'esprit tranquille. Même s'il est occupé à autre chose, il entend le bruit caractéristique des mails qui arrivent - enfin, s'il utilise un programme de mail, type outlook. Le choix du signal sonore est assez large : couinement de dauphin, meuh de vache, henissement (le cheval), braiement (l'âne), piaulement (l'albatros), croutement (la bécasse), miaulement (la buse)*, grincement (la chauve-souris), etc. ...
Bien sur il y a aussi le sifflet de locomotive, ou la sirène du transatlantique, mais c'est assez pénible au bout d'un moment.

Il y a aussi des périodes creuses, les pires pour l'animateur. Il se lève le matin, nourrit son chat, se cogne dans la chaise, regarde ses messages : rien ! Ou plutôt si, les pubs habituelles pour le viagra (j'ai plein d'adresses), et des tas de trucs qui n'ont rien à voir avec son forum.

Surpris, il va vérifier directement sur son forum : rien. Les dernières pipes d'Untel, tout le monde s'en fout. Un nouveau site ? Bof. Une question d'un des membres : c'est quoi culottage? Silence.

Bon. L'animateur sent déjà que son groupe entre dans une période calme. Il va falloir tenter de relancer un peu tout ça. Il va se faire un café, et bourre sa première pipe.

Ici, l'animateur a deux possibilités :
il a l'habitude de laisser la bride sur le cou à ses membres, et il sait qu'en balançant une ou deux vannes de bon goût, du genre :
-qu'est-ce qui est vert et qui sent le cochon ?
Réponse : le doigt de Kermit
il va relancer l'intérêt de ses membres.
On peut alors se laisser à balancer des recettes de cuisine, s'extasier sur le côté convivial de la chose, parler de ses vancances, etc. ...
C'est reparti, il va y avoir plein de messages, signe d'un groupe vivant.

Ou il évite depuis si longtemps ce genre de débordements que ses membres, quand ils se laissent aller, une fois n'est pas coutume, décident d'eux-mêmes de s'arrêter là, parce qu'ils vont "se faire taper sur les doigts".
Il va donc lui être un peu plus difficile de faire quelque chose.
Il regarde ce qui se passe sur les blogs : en période d'élections, les américains parlent d'Obama, après c'est Thanksgiving, ils se reposent.
Les blogs français, voyons, ils vont bien avoir un sujet d'actualité : le tabac gris à travers les âges. Bon, tant pis.
Bien sur, il y a la solution de facilité, qui consiste à lancer un ou plusieurs sondages. En règle générale, les Français adorent être consultés. Mais lorsqu'on choisit le sondage comme solution de secours, la question est généralement assez bateau, et n'intéresse pas grand monde.

Bon, déjà, commencer par répondre aux messages de la veille. C'est vite fait, et ça n'est souvent aussi qu'une redite des réponses déjà apportées.
Ah si, tiens, hier, il y en a un qui a promis de raconter un truc, mais pas tout de suite. On va essayer de le relancer.
Ah, dommage, il y avait une discussion intéressante, mais elle s'est arrêtée là. L'animateur était pourtant persuadé qu'il y aurait quelques avis sur la question.
Ah tiens, chouette, ça hennit (ou aboie, meugle, etc. ... rayez la mention inutile). Allons voir. Chic, un membre du Groupe ! Ah flute ! un message perso ! Que dit-il : je trouve bien ta réponse à Fourneau 412, mais je pense que tu exagères un peu, tu aurais du dire ça :....
Super ! Mais pourquoi me l'écrit-il à moi, ça ?? Pourquoi pas sur le groupe ?
Bon, on reste aux aguets, ça va bien se décoincer ?
Hihan ! encore un mail, voyons... OUI ! C'est bien passé sur le groupe ! Chic, chic, chic ! Précipitons-nous !
Le titre : Messages
Le texte : JE RECOIS TROP DE MESSAGES MERCI DE ME DESABONNER
Là, vous poussez un soupir, vous allez vous refaire un café.
Vous écrivez à la personne pour lui demander si vraiment elle pense qu'elle a fait une erreur, ou si c'est seulement le nombre de messages qui l'ennuie, auquel cas ça peut s'arranger. Tout en vous demandant pourquoi ce genre de truc arrive justement les jours où il ne se passe rien.
Le temps passe...
Vous allez jeter un oeil sur votre site, et vous tombez sur une coquille, une faute de frappe, énorme. Vous corrigez. Vous vous rendez compte que certaines pages, plus anciennes, n'ont pas exactement la même mise en page que les autres. Vous commencez à corriger.
Meuh ! vite, mes mails !
La personne vous répond que si il y a moyen de ne plus recevoir tous les messages, elle préfère rester. Vous lui assurez que vous allez faire la modification, et vous lui redonnez le lien qu'elle a reçu lors de son inscription, et qui détaille ce genre de choses.
Troisième café
Ah un message : quelqu'un est content de telle rubrique, et trouve que c'est une très bonne idée. Il demande depuis quand elle existe. Depuis trois jours, comme indiqué sur la newsletter qu'il n'a pas lue, mais ça fait plaisir.
Comme vous trouvez le temps long, vous cherchez des raisons. Vous vous rendez compte au bout d'un moment que celles qui vous viennent à l'esprit sont les mêmes que celles qu'inventent les directeurs de théâtre pour se rassurer : la pluie et le beau temps.
Les premiers froids sont là, et les premiers rhumes, angines, toux, arrivent.
Ou alors ce sont les premiers beaux jours, et les gens préfèrent sortir que de s'enfermer.

Ces explications ne sont pas fausses d'ailleurs. Mais il y en a une autre toute simple. Je l'avais écrit il y a un bon moment à mes membres (mes membres, ça fait prétentieux d'écrire ça !) et j'ai du le redire une ou deux fois : Ce groupe est ce que vous en faites.
Comme la situation que je décris est inhérente à tout forum, j'ai d'ailleurs constaté que la phrase a été reprise - bizarrement par quelqu'un qui n'appécie pas ma façon de faire. Il a écrit : Ce groupe est ce que les membres en font.

Tout simplement. Alors parfois, on ronge son frein. Mais les gens ont une vie. C'est vous qui perdez la votre à vous inquiéter. Tenez, faites un rapide compte des messages du jour. Vous vous rendrez compte que ça n'est pas si mal.
Les gens ne sont pas FORCES d'écrire. C'est vous qui vous forcez à passer la journée devant votre écran dans ces cas-là.

Alors détendez-vous. Et buvez moins de café. C'est mauvais pour le coeur.

Heureusement, parfois, vous vous sentez moins seul. Il y a des initiatives. Récemment, pour les 6 ans du groupe, David Enrique a eu la gentillesse d'arranger une galerie pour les Fumeurs de Pipe. Ils peuvent y exposer leurs pipes.
Et puis la semaine dernière, un nouvel arrivant s'est lancé dans un truc qui lui a demandé pas mal d'heures de boulot : une affiche "Pipe Shapes". Merlu s'est donné beaucoup de mal. La lithographie est superbe. Il en demande 50 euros, ce qui n'est rien pour la somme de travail. Il a même eu la bonne idée de proposer un échange : lithographie contre pipe(s).

Alors, si vous n'avez plus beaucoup de sous, voilà un moyen de vous faire plaisir, et d'améliorer votre décoration intérieure. Il n'y en a que 99 exemplaires.

Et ceux qui suivent ce blog, même ceux qui ne m'apprécient pas, pourront se faire plaisir.

*eh oui, ça m'a surpris aussi, la buse miaule. Depuis que je l'ai dit à mon chat, nous sommes en froid. Et la bécasse croûte. Je sais bien que j'ai l'air de faire un mauvais jeu de mot mais c'est vrai !


1 commentaire:

flake a dit…

ça sent le vécu, tout ça... (et un peu le tabac !) Merci Guillaume, non content de (bien) animer le groupe, tu nous donnes à lire et à sourire, et même à rire avec ce post !
flake (qui vient de se refaire un café...)