02 juillet 2007

Nom d'une pipe, on a vu clair dans mon jeu !

Suite à mon dernier message, un commentaire hallucinant de verité et de profondeur de vue :

Rien de tel que des amis de trente ans pipiers pour avoir de nouvelles pipes, un bon plan finalement d'animer des groupes. Tu devrais essayer avec collectionneurs de Ferrari, ou dons pour mon compte en Suisse :ODDDDDDDDDDDDDDDD

Voilà que cet anonyme a tout compris. Il semble penser que la pipe de David dont je parle est évidemment un cadeau.
Je n'aurais pas payé cette pipe.
Il a tout compris.

Je n'ai bien évidemment acheté aucune des pipes dont je parle dans ce blog.
Elles me sont données.

Ce mauvais procès avait été fait à Erwin Van Hove, sur mon groupe de discussion, par un mec connu pour sa tolérance et sa largeur d'esprit - c'est lui qui le dit et le répète à l'envie, je n'ai donc aucune raison de ne pas le croire.

Voilà qu'un lèche-bottes reprend le propos à mon encontre.

Je me ferais offrir des pipes, par des artisans dans le besoin, à seule fin que j'en parle sur ce blog : publicité inespérée pour des artisans aussi inconnus qu'Arita, Talbert, Barbi, et d'autres...

Le mec vachement connu pour sa tolérance - c'est lui qui le dit... - avait même posé la question de savoir combien Erwin payait d'impôts.... Ah si ça avait été l'inverse, on aurait pu crier au scandale, mais comme le mec est vachement tolérant, on ne peut rien dire.

Et bien, le lèche-bottes en question - je ne peux croire qu'il s'agit du même - a tout compris. Au moins en ce qui me concerne.

Je n'ai bien évidemment JAMAIS payé pour acheter les pipes dont je parle ici. C'est exactement l'inverse. On me paye pour cela.

Et même grassement.

Comme il le dit, c'est un bon plan d'animer un groupe de discussion : tout le monde vous aime, tout le monde dit du bien de vous, on peut faire n'importe quoi, personne, je dis bien personne, ne vous prêtera de mauvaises intentions. En plus, animer, c'est un grand mot : ça roule tout seul, c'est bien connu.

Bien évidemment, j'aurais pu répondre à ce courageux anonyme que s'il cherche un blog dont l'animateur se vante qu'on lui fasse cadeau de morceaux de bruyère appelés pipes un peu rapidement, ça n'est pas ici qu'il faut regarder.

Mauvaise défense.
Je n'ai jamais pensé à dire et répeter que je suis tolérant, que tous les gens qui m'entourent sont intelligents, beaux, drôles, fins, bons danseurs... euh... quoi d'autre ? Ah oui, ils sont tolérants. Déjà dit ? Oui, mais l'important n'est pas de le dire, c'est de le répêter.
Comme disait Beaumarchais : dix mensonges égalent une vérité.
En fait, ce clairvoyant anonyme a tout compris.
Il faut bien l'avouer : tout ça ne me coûte pas un rond.
Je pourrais même m'étaler là-dessus, parler de ces mails, de coups de fil répétés, de ces courriers, bref, de toutes ces propositions malhonnêtes qu'on me fait.
Car il est un fait : passer dans mon blog est un truc vachement envié. Un peu comme quand un comédien inconnu est reconnu à la télé par sa blanchisseuse ?
Non, beaucoup mieux que ça : les pipiers se bousculent au portillon pour que je parle d'eux sur ce blog. C'en est même fatiguant, à force.
Le clairvoyant anonyme me conseille de m'adresser aux collectionneurs de Ferrari. C'est sa seule erreur.
Grâce aux pots de vins que m'ont donné quelques pipiers, j'en suis à ma deuxième Ferrari. Comme je n'aime pas le clinquant, je préfère les anglaises. Je vais donc devoir me débarrasser de ces deux trucs qui prennent toute la place dans mon garage. Pour m'acheter des pipes ?
Mais non, soyez attentifs, je ne paie aucune pipe !
J'avais jusque là conservé le secret, mais maintenant qu'il est éventé, qu'est-ce que vous voulez ?
Je dois baisser les bras.
Heureusement que notre président à baissé le taux d'imposition de 60 à 50%.
Non, mieux que ça, je suis sur un plan puits de pétrole...
C'est que ça rapporte, être pipier. Et en parler, donc !
Vous me diriez : marchands de tapis ou directeurs de théâtre à Paris, ça serait autre chose. Tout le monde sait que c'est dur. Mais pipier !!
Et en plus, pipier que je connais depuis trente ans... Il faut vous dire que David et moi nous connaissons de puis la prime enfance. On a pas échangé notre sang, mais nos petits pots (ceux qu'on trouve en pharmacie).
De là nous est resté une fidélité à toute épreuve. D'ailleurs David me donne moins d'argent que les autres. Je compte le faire travailler pour moi, c'est tout dire.
Bientôt, vous verrez les pipes Guillaume se vendre à prix d'or. Lui il bosse, moi je signe.
Je lui laisse dix pour cent.
C'est beaucoup, d'accord, mais c'est un pote de trente ans.
Je peux pas faire moins.
Alors , si j'ai un conseil à vous donner : créez un groupe de discussion.
Ca rapporte, c'est bien connu.
P.S.
Trever, arrête donc de m'envoyer des lingots d'or. Le facteur gueule, c'est lourd.

9 commentaires:

Anonyme a dit…

Incroyable ! Voilà qui m'ouvre des horizon jusqu'à lors insoupçonnés ! Je m'en vais de ce pas créer mon blog. Comme le créneau généraliste est déjà occupé par Guillaume je vais ouvrir un blog spécialisé dans les pipes italiennes. Comme cela non seulement je serai payé à fumer des Paolo Becker mais en plus je pourrai collectionner les voitures italiennes que Guillaume trouve trop "clinquantes" (Horresco referens !). Quant à celui qu'un jeune pipier terrorisé (nous ne donnerons que ses initiales pour des raisons de sécurité : DE) a surnommé l'"Ogre des Flandres", il est de notoriété publique qu'il ne paie pas ses impôts. En effet, il joue sans vergogne sur une spécificité belge : aux services fiscaux flamands il dit payer ses impôts en Wallonie et réciproquement. Comme les deux services s'ignorent superbement il échappe ainsi à tout contrôle. Mais cela ne lui suffit pas. Comme l'individu est malin et dénué de scrupules, il stocke les pipes achetés à vil prix aux malheureux pipiers puis il attend patiemment que les prix montent pour les revendre à des prix astronomiques sur le marche de l'estate. Ce n'est un hasard si le mot bourse est d'origine flamande...

Signé : un courageux anonyme.

Anonyme a dit…

Post-scriptum

Pour les plus savant d'entre vous qui auraient trouvé deux fautes d'orthographe dans ma courageuse intervention je tiens à préciser tout de suite qu'il s'agit de coquilles et non de fautes d'orthographe à proprement parlé. Il faut toujours se relire.

Signé : un courageux anonyme.

erwan a dit…

Salut l' ami Guillaume !

Si ça peut te rassurer, on lit les mêmes fadaises dans le monde du cigare, le monopole de l' ânerie n' est donc pas détenu par quelques pétuneurs mal intentionnés ;)

Dis toi qu' avec le succès vinnent les critiques, les envies (pour ne pas dire les jalousies) et leur cortège de mauvaises intentions. C' est la loi du nombre.

L' important reste de savoir qui tu es, ce que tu fais, l' art est difficile et la critique facile ;)

Je vois cependant que tu n' en perds pas le sens de l' humour et comme disait Audiard, "les cons ça ose tout c' est même à ça qu' on les reconnait", anonymes ou non !

Bonne continuation à toi.

P.S : tu as du goût, je préfère aussi les Aston Martin aux Ferrari :p

Anonyme a dit…

Oui Erwan, il y a des fumeurs de pipe qui n'ont rien dans le cigare.Faut faire avec et le prendre avec humour comme le fait Guillaume.

Signé : un courageux anonyme.

Oliv' a dit…

Dis Guillaume, comment on fait pour créer un groupe causant de super gonzesses bien foutues et portées sur la chose?
Chais pas, ça pourrait avoir des avantages... ;-)

Oliv' (anomyme)

Anonyme a dit…

Je suis content de voir que tu apprécies également les commentaires cons et pourris.

Ils font mal dans un sens comme dans l'autre.

FdP a dit…

Cher Trucmuche,

pourquoi les donneurs de leçons sont-ils toujours anonymes ?

Commentaires cons et pourris ? Venant d'un sans-couille, ça ressemble à un compliment.

Guillaume

Anonyme a dit…

Bonjour

Là! Je retrouve le vrai style de "vos courageux commentaires anonymes".
Le vocabulaire est déjà plus proche de la réalité.

Anonyme a dit…

je suis partout

Signé Trucmuche