30 juin 2007

Carte Blanche à David Enrique

Voici quelques temps, j'avais parlé à David de lui commander une pipe pour mon anniversaire. Il avait accepté, avec sa gentillesse habituelle, en me demandant toutefois quelques précisions : avais-je une forme précise en tête ? Quelle finition ? Quel matériau employer, au cas où, pour les décorations ?
J'ai très vite répondu à David, en lui disant qu'il trouverait tout cela dans l'image jointe à mon message. Cette image, en voici la copie, la plus fidèle possible :



C'était lui laisser carte blanche. J'étais curieux de voir ce que David pouvait me proposer, quel sorte de travail allait l'amuser.
Et quelques temps après, David m'a montré quelques photos, en me demandant ce que je pensais de cette pipe. Question embarrassante d'ailleurs : cette pipe m'était-elle destinée ? Il ne fallait pas non plus que je tire des plans sur la comète, si David allait me dire après qu'il était de mon avis et qu'il pensait qu'Untel ou Unetl serait content. Donc, pas d'affolement, simplement de l'étonnement devant ce guillochage si étonnant. Je ne suis pas fana des pipes guillochées, je l'ai souvent dit. A de rares exceptions. Une Fiamma di Ré, une Negoita... Et puis celle-ci, parce qu'à force de la regarder elle m'évoquait les cratères de la lune, ou le long travail des éléments divers sur la pierre. Certains sablages de Trever sur des LB me faisaient penser aux fonds marins, celle-ci à quelque chose de volcanique, après l'éruption. Puis tout de même, un autre mail, où je lui demandais enfin si ça ne serait pas la mienne ? Oui !


Bon, pas d'affolement. C'allait donc être deux pipes de David qui allaient arriver ensemble. Arriver, si tout allait bien... J'attends encore un bourre-pipe Ming-Kahuna... Le colis arrive, j'embrasse goulûment le facteur - d'où, peut-être, une attente plus longue depuis ?
La première pipe, c'était la poker, dont j'ai déjà parlé ici. Je peux vous dire qu'elle se colore très gentîment, elle a une toute autre allure déjà. Et puis celle-ci. Il allait falloir, pour respecter la règle du jeu, attendre une quinzaine de jours avant de la fumer. Vous ai-je dit que c'était mon cadeau d'anniversaire ? Oui ?
-Bon anniversaire Guillaume
-Merci
Je l'ai donc seulement regardée. Au début. Je l'ai mise en bouche. Le bec n'avait rien à voir avec celui de la poker, et m'a donné quelque inquiétude. Beaucoup plus costaud. Puis après l'avoir regardée, je l'ai cachée. C'est une chose qui m'est infiniment facile, quand on connaît le foutoir ambiant qui me sert de salon-bureau-salle à manger. Il suffit d'attendre un ou deux jours, quelques plis des impôts, des papiers importants que je ne retrouverai pas le moment venu, tout cela vient, par strates, cacher cette pipe que je ne saurais voir.

Enfin arrive la veille du grand jour. Je reçois les commerçants du quartier, venus me faire quelques offrandes, j'organise le feu d'artifice qui clôturera le bal que je donne dans mon parc, bref, le tout venant, et je pars au travail avec cette pipe en poche.
J'ai de bons moments de libre, je peux donc me permettre de la bourrer. Mes collègues de travail me font quelques offrandes, que j'accepte de bonne grâce, le champagne coule à flot, minuit sonne, j'allume !

Le plus surprenant, c'est que très vite le bec ne me donne plus aucune inquiétude. Et l'alcool n'est pour rien dans tout ça, ça s'est confirmé par la suite. Il fallait qu'il soit ainsi. J'y fume des virginies et des VA/perique. Petit souci encore, j'ai du mal à la laisser reposer. Je la fume encore tous les deux ou trois jours. C'est une réussite.
On voit bien sur la photo de David, le raccord en corne.

Autre cadeau, cette pipe était accompagnée d'un bourre-pipe de David, avant qu'il n'en propose sur son site. Je suis donc un des touts premiers à en avoir eu en main, mais comme je n'ai pas encore de photo, ce sera pour une autre fois.
Quelques amis fumeurs de pipe sont venus chez moi l'autre soir, et tous sont tombés d'accord : les progrès de David sont frappants. Nous ne sommes d'ailleurs pas les seuls à le penser : je viens de m'amuser à aller sur son site. Tout, tout est vendu. Tout parti ! Plus rien ! Ca va vite, très vite...
N'attendez pas trop...

2 commentaires:

David a dit…

Pour les photos du bourre-pipe, tu peux les trouver ici : http://galerie.enriquepipes.com/index.php?/category/86

Amicalement
David

Anonyme a dit…

Rien de tel que des amis de trente ans pipiers pour avoir de nouvelles pipes, un bon plan finalement d'animer des groupes. Tu devrais essayer avec collectionneurs de Ferrari, ou dons pour mon compte en Suisse :ODDDDDDDDDDDDDDDD