25 octobre 2009

Je veux bien prendre les gens au sérieux...

Voilà un bon moment que je n’avais donné signe de vie, mais n’achetant plus de pipes ces temps-ci, je n’allais pas parler de la pluie et du beau temps, ou ressortir des informations déjà données sur les forums ou les sites.

Et pourtant, il s’en est passé des choses ! Tenez, j’ai même été Président d’Honneur d’un Pipe-Club, ces jours derniers. Notez que j’étais en bonne compagnie, mais je n’y serai pas resté longtemps. Toute cette histoire a provoqué quelques remous, et a fait jaser. Ce qui restait confiné a été mis au grand jour par une chronique d’Erwin. Beaucoup ont du coup attelé leurs grands chevaux.

Bien sur, l’occasion était trop belle, et certains l’ont saisie. Et c’est là que je commence à m’inquiéter pour ces gens qui disent ne pas m’aimer. Ca n’est pas le fait qu’ils ne m’aiment pas qui m’inquiète, ça ce serait plutôt rassurant. Non, c’est la façon dont ils s’y prennent. Je m’inquiète, vraiment, pour leur santé. Eux qui m’accusent de déformer leurs propos, voilà qu’ils le font tout seuls. Pire, ils ne les déforment pas, ils les contredisent. Je vais finir par me demander ce qu’ils mettent dans leurs pipes.

Vous ne me croyez pas ? Et bien, je vais vous narrer ça par le menu, ça vous fera une distraction, c’est les vacances, il fait assez moche, et ça vous passera quelques minutes. L’ennui, c’est que je vais être obligé de procéder comme eux. Je vais les citer. Entendons-nous bien, comme tout le monde n’a pas droit au même traitement, eux font des citations, moi je tire des phrases de leur contexte. Je ne sais si vous voyez la nuance ? En gros, quand c’est eux qui le font, c’est très bien, quand c’est moi, c’est répréhensible. Donc, attention, ça va être moche.

Plantons le décor : pour vous assurer qu’il s’agit de quelqu’un qui ne m’apprécie vraiment pas, voilà ce qu’il écrit – le "il" en question au début, c’est le fondateur de ce Pipe-Club où j’aurai fait un passage : Il m'a demandé à plusieurs reprises d'adhérer au club, du moins à consulter les sites associés, ce que j'ai décliné, en raison de mon différent avec Guillaume Laffly. Attention, comme vous avez pu le constater, je n'ai jamais parlé de ce qu'il s'était passé sur FdP, auparavant.

C’est donc à cause de moi qu’il n’a pas adhéré à ce Pipe-Club, et je le comprends tout à fait. Comme quoi, on peut rendre service aux gens sans le savoir : c’est grâce à moi qu’il n’a pas adhéré à ce Pipe-Club. Mon passage sur cette terre n’aura pas été tout à fait inutile. Plus amusante est la phrase suivante : Attention, comme vous avez pu le constater, je n'ai jamais parlé de ce qu'il s'était passé sur FdP, auparavant. D’abord, il prévient : Attention, je n’en ai jamais parlé, mais je vais me rattraper. Et il se rattrape d’ailleurs, même si on ne sait pas à quoi :

Si je le fais aujourd'hui, c'est surtout parce que j'ai lu qu'un silence serait forcément un aveu coupable et honteux. Il faut savoir que sur FdP, on m'a rendu muet, tout en écrivant des messages qui appelaient une réaction de ma part, alors que l'on savait pertinemment que j'étais rendu muet (vu qu'il s'agissait des personne qui l'avaient fait). Quand j'ai commencé à réagir via l'option "Réponse à l'auteur", vu que c'était ma seule alternative, on m'a carrément éjecté.

Et oui, c’est vrai, c’est moche, mais dura lex sed lex. Le monsieur nous explique que sur le forum Fumeurs de Pipe, dont je m’honore d’être le fondateur, on couperait la chique aux gens, comme ça, sans raison. Ca nous prendrait de temps en temps. Il faut tout de même préciser quelques points : ce monsieur, qui rappelle un peu plus loin qu’il ne faut pas injurier les gens sur internet, que cela est punissable par la loi, m’a lui-même taxé de "mauvaise foi" et de "malhonnêteté intellectuelle". Il termine par cette phrase lapidaire : "Jolie bassesse de cet individu". Cadeau Bonux.

Comme, il faut le préciser, les cas d’exclusion de membres se comptent, en sept ans, sur les doigts d’une main, n’allez pas croire que c’est une manie. Je ne vois pas en plus très bien pourquoi, d’ailleurs, j’aurais continué à lui répondre, comme si de rien n’était, alors que je venais effectivement de modérer ses messages. Modérer les messages, cela consiste à faire en sorte qu’ils ne soient visibles sur un forum qu’après assentiment du modérateur.

Pourquoi ne pas l’avoir exclu d’un coup, et avoir d’abord modéré ses messages ? Quelle cruauté ! Tu es ignoble, JR ! Euh, Guillaume ! Et bien justement parce qu’exclure quelqu’un est une chose que je ne fais qu’avec répugnance – quitte à m’en féliciter par la suite d’ailleurs. C’est aussi une façon de calmer le jeu. Quand on voit que cela ne sert à rien, parce que les messages continuent d’arriver – il est des gens qui confondent "avoir le dernier mot" et "avoir le dernier message", et bien, on clique sur "résilier l’abonnement". Ensuite, on va en boite fêter ça.

Je ne dis pas ça pour étaler mon problème, sinon, je l'aurais fait depuis longtemps, mais pour dire que le silence, on y est parfois réduit contre son gré et que ça fait le beau jeu de certains qui miment la franchise, en demandant des réponses à ceux dont ils savent qu'ils les ont privé de toute possibilité de réponse publique et les saquent, quand ils utilisent les réponses en privé. Comme je n'ai plus accès à ce groupe et que je ne suis pas du genre à y retourner par une porte dérobée, je ne sais pas ce qui s'y est dit depuis le 19 septembre. De toute façon, je m'en fiche et je ne compte relancer aucune polémique à ce sujet.

Je peux préciser que la personne qui, d’après lui, serait réduite au silence contre son gré, ce qui ferait « beau jeu de ceux qui miment la franchise », bref, des faux-culs, gardait le silence de son plein gré. Quelques jours plus tard, elle nous écrivait, comme si de rien n’était. Quand à faire du mime sur un forum… soupir… La personne que je cite m’a dit qu’il est écrivain… soupir…

Je peux l’avouer ici, une seule réaction quand j’ai annoncé qu’il ne faisait plus partie du groupe : "En voilà une bonne nouvelle. " Puis, tout de suite, on a parlé d’autres choses. Ce qui est surprenant, c’est d’écrire qu’on s’en fiche et d’en parler alors que ça n’a aucun rapport avec le sujet du fil ?

Les problèmes, c’est comme la confiture, ça s’étale. Par contre, réduit contre son gré au silence ? Mais pourquoi avait-il écrit ceci : Je suis resté pendant vingt-quatre ans sans intervenir dans les groupes de discussion sur la pipe, je peux très bien retourner à mes affaires. Cela me faisait plaisir de partager certaines choses avec vous, très humblement, comme je l'ai toujours indiqué, mais si je déplais à ce point, je peux m'abstenir. Du moins, ici.

Comme son humilité n’était pas, comment dire, flagrante dans ces derniers propos, je lui avais répondu ceci : Tu as passé 24 ans sans aller sur les forums, tant mieux pour eux. Sur FdP, nous avons passé 7 ans sans toi, et ça n'est pas fini. Tu ne veux plus intervenir ici ? Très bien. Tu vas être exaucé.

Le monsieur humble était donc prévenu, il n’a pas été pris par surprise. L’aurait-il oublié ? Aurait-il oublié toutes ces personnes qui ont été outrées par ses propos ? Il faut croire que oui.

D’ailleurs, c’est vrai, je crois qu’il est vraiment très distrait. M’ayant écrit qu’il était très à l’aise financièrement, il m’avait néanmoins demandé à recevoir ce que nous appelons des "pipes du panier". Je vous explique le principe rapidement : lots de pipes sur Ebay, anciennes pipes appartenant aux membres, toutes sont mises en commun pour pouvoir être données à des débutants qui n’ont pas toujours les moyens de s’offrir beaucoup de pipes. Comme ces pipes passent entretemps entre les mains de Thierry Melan, elles sont remises à neuf. Chacun à droit à trois pipes. Voilà, ça évite de jeter, et ça fait plaisir. Comme ce monsieur m’avait demandé trois pipes, que je savais qu’il n’en avait pas réellement le besoin, en ayant déjà je crois une vingtaine, et qu’il m’avait expliqué qu’il retapait systématiquement ses pipes, je les lui ai envoyées telles quelles. Je n’avais pas vu la nécessité de demander à Thierry, déjà suffisamment occupé, de s’en charger. D’ailleurs, lui-même l’avait très bien pris : C'est inhabituel, mais aucune n'est passée par Thierry Melan, mais je ne m'en plains pas, car j'aime à insuffler une seconde vie aux pipes. .. Je ne peux pas témoigner de la rénovation par Thierry Melan, vu qu'elles ne sont pas passées par ses mains. Je précise que c'est tout à fait inhabituel, mais Guillaume a eu l'occasion d'apprendre que j'aime bricoler mes pipes, ça explique sans doute pourquoi elles me sont parvenues telles quelles. Il a très bien fait car, comme je l'ai dit plus haut, j'aime travailler de mes mains et j'aurais été frustré de ce petit plaisir, si Thierry s'en était chargé. ;-)

C’est tout de même lui qui a écrit ça. Il est content que Thierry n’ait pas remis les pipes à neuf, puisqu’il aime travailler de ses mains. L’inverse l’aurait frustré. Et bien ça aussi il l’a oublié, puisque, parlant de ce fondateur du Pipe-Club, et des pipes qu’il lui a acheté, il écrit cette fois :

...et j'ai vu pire arriver par colis, même s'agissant de pipes normalement annoncées rénovées, dans le cadre d'une affiliation à un groupe (no comment).

Là, je crois qu’il a raison d’ajouter : No comment – en effet, ça se passe de commentaire.

Je crois dans c’est cas-là, qu’on conseille de manger du poisson, c’est plein de calcium, et c’est bon pour la mémoire ?

Comme ce monsieur n’en est plus à ça près, qu’il s’est nommé chef au rayon Insinuations, voilà qu’il explique le fait que je lui en veuille :

Donc, si d'autres ont des plaintes sérieuses à émettre à son encontre, attendons de les voir arriver, avant de tirer à boulets rouges sur quelqu'un qui m'avait écrit, il y a quelque temps, que la démission d'une certaine personne venait du fait qu'elle se plaignait de ne pas avoir assez de responsabilités dans les décisions à prendre, au sein du club.

C’est très curieux, ce manque de précisions parfois : "un groupe", "une certaine personne". La encore, la mémoire ? Juste avant, il donnait mon nom, pourtant ? Je l’imagine, devant son clavier, se grattant la tête : "Mais bon sang, comment s’appelle-t-il, cet abruti, là, qui m’a viré ? Ah, crotte, je l’ai sur le bout de la langue… ca va me revenir… Guillaume Sarkozy ! Non, pffuu, ça ressemble, mais c’est pas ça ! Obiwan Kenobi ? Non plus !"

J’aurais donc, furieux qu’on ne me demande pas ce qu’il fallait faire, comment et pourquoi, reporté ma rage sur ce pauvre "quelqu ‘un", en faisant en sorte qu’on l’accuse de tous les maux de la terre, en lui coupant le sifflet, et j’attendrais de voir le résultat des course, la réaction des pauvres hères qui m’entourent et ne savent pas réfléchir par eux-mêmes. Je me serais terré dans ma cuisine, à aiguiser mon grand couteau, en ricanant.

Comme je l’avais écrit, sur le forum de ce club, en libre accès - c’est donc facilement vérifiable – des décisions étaient effectivement prises, sans que je sois consulté. Comme ces décisions me gênaient, et qu’elles étaient prise sans avoir consulté quelqu’un qui s’était vu bombarder président d’honneur + gestionnaire + modérateur, que mon nom était cité à plusieurs reprises, dans les forums et site du pipe-club en question, et que mes questions sur le fonctionnement de la chose restaient sans réponse, j’avais effectivement démissionné. Ne riez pas, j’ai du refaire des cartes de visite.

Voilà, c’est tout. Pas de revanche à prendre. En ce qui concerne les décisions à prendre, j’en ai déjà suffisamment – et d’ailleurs, il semblerait qu’elles n’aient pas l’heur de plaire à certains. Comme quoi !

Cela dit, je ne lui en veux pas. Lui-même se prend les pieds dans le plat, tout seul, comme un grand. Après avoir expliqué que s’il a été exclu, c’est juste la faute à un vilain groupuscule et à un vilain modérateur, voilà qu’il écrit :

Tu sais, le fameux droit de réponse, ben, ici, on ne muselle pas les gens, ce n'est pas un groupe, il n'y a pas de modérateurs. ;-)

Ah, ce n’est pas un groupe ? Je croyais pourtant. Enfin, c’est comme ça que c’est présenté. J’avais cru comprendre aussi qu’il y a des modérateurs dans ce groupe ? On les cite à un moment. Ils ont du être contents… Ce monsieur affirme donc faire désormais partie de ce qui n’est pas un groupe, puisqu’il n’y a pas de modérateurs. Je suis heureux qu’il ait su trouver sa place.

Bon, je vous laisse – je suis modérateur d’un groupe. Et comme vous voyez, ça n’est pas toujours de tout repos. Simplement, je veux bien prendre les gens au sérieux – mais il faut qu’ils m’aident.

4 commentaires:

Anonyme a dit…

Thimoleon danaos et dona ferentes !

Virgile.

Anonyme a dit…

Ces mésaventures abracadabrantesques dignes des Pieds Nickelés nous valent un retour fracassant des délicieuses « Chroniques de l’Ogre ». Le petit monde des forums de « pipophiles » francophones serait dénué d’ intérêt sans la participation de l’auteur de ces chroniques. J’attends avec impatience les prochaines...

jo a dit…

on dirais une histoire de comte mais pourtant c'est vrais de vrais

latakia_be a dit…

Ces derniers temps c'est fou le nombre de gens qui soudain ont des problèmes de mémoire. Une épidémie ? J'attends avec impatience le vaccin.

Erwin