29 février 2008

Une pipe de Rolando Negoita - qui ne plaît pas à tout le monde

Je parcours un site sur lequel je n'étais pas revenu depuis longtemps. J'avais bien fait. Lequel me direz-vous ? Je ne le citerai pas. L'animateur de ce site connaît pourtant mon blog, il ne le cite nulle part, alors qu'l en met d'autres en avant. C'est son choix, et il est libre, d'ailleurs. C'est même une délicate attention que je lui retourne. Je préfère d'ailleurs, et n'en ai nul besoin. La lecture des différentes rubriques de ce site est d'ailleurs instructive.
Alors que des bonnes âmes se sont données beaucoup de mal pour faire de moi le vilain méchant qui rêve de la fermeture des sociétés pipières françaises, ce que je lis sur ce site au sujet de Chacom et BC est assez étonnant. J'aurais dit le dixième de cela que de courageux anonymes se seraient dépêchés de balancer leur fiel ici, et ailleurs. Heureusement, ils visent mal, et l'endroit est venteux. Mais bon, il faut croire que c'est plus une question de tête du client que de positions prises ? Car enfin l'animateur de ce site n'a eu à subir aucune volée de bois vert. Pas sur son site, parce qu'il n'est pas fait état de réactions des quelques visiteurs. Mais sur les forums où il est inscrit, je connais quelques courageux défenseurs de la bouffarde bien de chez nous qui m'ont longtemps soufflé dans les bronches, et qui dans son cas se sont abstenus. Je ne comprends pas très bien pourquoi, encore une fois, à côté je fais petit joueur. Copinage ? Indignation sélective ?
Il y a quelques photos, en guise d'exemple, et de démonstration. Mais j'y reviendrai.
De nouvelles rubriques ont vu le jour - on y voit des personnalités fumeuses, et des publicités. Je trouve que c'est une bonne idée. Je me permets simplement de constater que ces rubriques existaient déjà sur mon forum, dès sa création, et sont présentes, et régulièrement mises à jour, sur mon site, ouvert depuis trois ans. Je retrouve les mêmes noms, forcément. Ca n'est donc pas orginal. Ca fait doublon. Curieux comme certains confondent concurence - j'emploie ce mot qui peut choquer, il n'est pas de moi - et plagiat.
L'administrateur de ce site ne s'est pas gêné, fut un temps, pour me faire la leçon. Je suis étonné de sa copie. Et de son manque d'imagination.
Pour en revenir à ces articles sur les marques françaises, il sont donc illustrés de photos. Pour démontrer qu'il a raison, son auteur les a soigneusement choisies. Il veut démontrer que ces marques font du moche. Et là, son choix est curieux : un mélange de pipes créées par des designers, et par des pipiers, qu'il qualifie de designer, parce qu'ils ne les aime pas.
Peut-on ranger, par exemple, Rolando Negoita dans la catégorie des designers, et regretter que nos marques sanclaudiennes s'en inspirent ou fassent appel à lui ?
Oui.
Pour être précis, oui, si l'on a pas fumé ne serait-ce qu'une pipe de Rolando Negoita.
Peut-on ranger ce pipier, et un de ses modèles emblématiques, dans une page consacrée aux "horreurs" ?
Oui.
Oui, si l'on est de parti pris.
Vous me direz qu'après tout, les pipiers ne sont pas toujours bien inspirés. C'est vrai. Mais pourquoi uniquement montrer du doigt les modèles que l'on considère comme ratés, moches, horribles ?
Parce qu'après tout, sur ce site, il y a aussi une page consacrée aux pipes de rêve, pardon, belles pipes. Cette page est d'ailleurs beaucoup moins alimentée que celle consacrée aux "horreurs"...
Car enfin, deux Negoita dans la page "horreurs", pas une dans la page "belles".
Idem pour Parks.
Idem pour Cannoy, Geiger, Knudsen, Revjaguine.
Voilà des pipiers qui sont donc bons à mettre dans la poubelle, purement et simplement.
Un pur esprit nous parle.
Encore une fois, c'est toujours le même procédé. Pour bien montrer qu'Untel fait du caca, on choisit soigneusement un exemple qui se veut preuve. Notez que les pipiers en question s'en fichent éperdument, ils ont toujours autant de travail. Mais faut-il pour autant, si ce n'est pour se donner un statut, le statut du commandeur, pardon pour le jeu de mots, plutôt le statut du connaisseur, celui à qui on ne la fait pas, user de tels procédés ?
Je crois que non. Alors j'ai bien pensé à faire une "contre-page" ici, avec des photos du travail de ces pipiers, mais je vous engage plutôt à passer par mon site. C'est plus facile pour moi. Chacun a une galerie, qui ne se veut pas exhaustive, mais démonstrative des diverses sources d'inspiration que peut avoir chaque pipier. Toutes les pipes présentées ne vous plairont peut-être pas, mais au moins vous aurez un peu plus de choix. Chaque page mène vers le site de ces pipiers : là aussi de quoi se faire sa propre idée, en toute impartialité.
Cela ne vaut-il pas mieux ?

1 commentaire:

Erwin a dit…

Est-ce que le personnage en question, ses préjugés, ses procédés méritent vraiment tant d'attention ?
Est-ce un connaisseur réputé ?
A-t-il une réelle influence sur l'opinion publique ou sur le marché ?
Alors, laisse le gentiment prêcher dans le désert. C'est tellement cocasse.